Аудио
Un journaliste allume une bougie en hommage à son confrère Jan Kuciak, assassiné pour avoir fait son travail.
Un journaliste allume une bougie en hommage à son confrère Jan Kuciak, assassiné pour avoir fait son travail.
REUTERS/Radovan Stoklasa
La menace que les mafias font peser sur la liberté d'expression grandit au fil des années. Elles sévissent silencieusement à travers le monde. Du Mexique au Japon, le crime organisé n'a pas de frontière et suit ses propres lois. Ceux qui tentent de dénoncer leurs exactions encourent de graves représailles. En deux ans, plus de 30 journalistes ont été tués par des groupes mafieux selon Reporters sans frontières. Parmi eux : Jan Kuciak. Les corps du journaliste slovaque et de sa fiancée ont été retrouvés à leur domicile en février 2018. Tous deux ont été tués par balles. Malgré ce drame la collaboratrice de Jan Kuciak, Pavla Holcova continue d'enquêter sur les activités de la mafia en Europe de l'Est. Elle raconte à RFI sa lutte quotidienne.

03'27" - Première diffusion le 08/12/2018

Опубликовано 20/11/2019 - Изменено 04/11/2020 - По Oriane Verdier

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias