Un gisement d’ambre raconte l’histoire de la Terre il y a 50 millions d’années …
Une araignée fossilisée dans l'ambre trouvé à Cambay, dans l'ouest de l'Inde.
AMNH/David Grimaldi/AFP
Заметка

Un gisement d’ambre raconte l’histoire de la Terre il y a 50 millions d’années

La découverte en Inde de dépôts ambrifères vieux de 50 millions d'années et contenant des centaines d'insectes comme des abeilles remettent en question l'hypothèse selon laquelle le sous-continent était alors séparé de l'Asie. Une étude internationale parue dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS), le 25 octobre 2010.
По RFI -

 

Un Trichoptère, âgé de 40 millions d'années, emprisonné dans de l'ambre
Un Trichoptère, âgé de 40 millions d'années, emprisonné dans de l'ambre. | licence Creative Commons

L’ambre découvert à Cambay, dans l'ouest de l'Inde, provient d'arbres feuillus, qui témoigne de l'existence d'une forêt tropicale en Asie il y a quelque 50 millions d’années. C’est « Un peu comme une vieille photo. Cet ambre révèle ce que l'écosystème devait être en Inde juste avant la collision avec le continent asiatique [qui a formé l'Himalaya] », observe Jes Rust, professeur de paléontologie à l'Université de Bonn en Allemagne.

Des arthropodes -ce qui, étymologiquement, d’après la définition livrée dans l’Encyclopédiae Universalis désigne des insectes aux «pieds articulés »- ont été mis au jour dans les ambres fossilisés. Les chercheurs expliquent que, contrairement à ce qu’on aurait pu penser du fait qu’ils ont été retrouvés sur une île, ces spécimens ne sont pas uniques à cette région mais plutôt proches dans l'évolution des autres fossiles d'insectes sur les autres continents.

 

Un insecte emprisonné dans de l'ambre
Un insecte emprisonné dans de l'ambre. | DR

Ces « insectes prisonniers de la résine fossilisée donne un nouvel éclairage sur l'histoire du sous-continent indien. (…) Nous savons que l'Inde a été insulaire pendant un temps mais nous ne savons pas précisément pendant combien de temps », note David Grimaldi, conservateur de la division de zoologie des invertébrés au Musée américain d'Histoire naturelle à Washington.

Les forêts tropicales sont plus anciennes que ce qu'on pensait jusqu'alors

La résine provenant de feuillus est rare dans l'histoire des fossiles et ce jusqu'au début de l'ère tertiaire, il y a 65 millions d'années, qui marque aussi la disparition des dinosaures. C'est durant cette période que les plantes et arbres feuillus plutôt que les conifères ont commencé à dominer les forêts et à développer les écosystèmes qui existent encore à l'équateur aujourd'hui. « Les indices biologiques découverts dans ces dépôts ambrifères montrent qu'il existait avant la collision certaines relations environnementales », entre le sous-continent indien et les autres continents, explique David Grimaldi.

En somme, ce dépôt d'ambre nouvellement découvert en Inde indique que les forêts tropicales sont plus anciennes que ce qu'on pensait jusqu'alors. Cette résine fossilisée est liée chimiquement à une famille d'arbres à bois dur (scientifiquement appelés Dipterocarpacées) qui comptent pour 80% de la couverture forestière en Asie du sud-est. Des bois fossilisés de cette même famille découverts également dans les dépôts ambrifères en Inde révèlent que cette variété d'arbres est deux fois plus ancienne qu'estimé précédemment.

Par ailleurs, ces travaux font aussi part de la découverte de 100 espèces d'arthropodes représentant 55 familles et 14 ordres différents. Certaines de ces espèces anciennes sont les premiers ancêtres d'insectes hautement sociaux comme les abeilles, les termites et les fourmis, laissant penser que ces animaux ont commencé à se propager durant ou juste avant le début de l'Eocène (55,8 à 33,9 millions d'années) Un grand nombre de ces insectes fossiles découverts en Inde ont des « cousins » sur d'autres continents à savoir le nord de l'Europe, l'Asie, l'Australie et les Amériques mais pas en Afrique et à Madagascar !

Pour en savoir plus :

- Encyclopaedia universalis

Bassin de carbone : Tout système ayant la capacité d’accumuler ou de libérer du carbone (biomasse forestière, produits du bois, sols, atmosphère). Employé aussi comme synonyme de réservoir. Contenu exprimé en unité de masse.
Biosphère : Partie de la sphère terrestre, siège de la vie sous toutes ses formes – comprend les organismes vivants, les matières organiques résultant de la vie (litière, détritus, sol).
Déforestation : Transformation de terres forestières en étendues non forestières, directement du fait de l’homme.
Dégradation : On appelle « dégradation de la forêt » l’épuisement de la forêt jusqu’à son couvert vertical au sol, à un niveau dépassant les 10 %.
Forêt : Surface de terre (0,05 à 1 hectare minimum) ayant un couvert vertical au sol de plus de 10 à 30%, et des arbres d’une hauteur minimale (2 à 5m). La définition varie car le protocole de Kyoto permet aux pays de spécifier une définition précise à l’intérieur de ces paramètres utilisable pour la prise en compte des émissions à l’échelon national.
Produits du bois : Produits dérivés du bois brut récolté dans les forêts, comprenant bois de feu et grumes, et produits dérivés tels que sciages, contre-plaqués, pâte de bois, papier, etc.
Puits : Tout processus ou mécanisme qui absorbe un gaz à effet de serre ou un précurseur de gaz à effet de serre présent dans l’atmosphère.
RED : Réduction des émissions dues à la déforestation : diminution des émissions dues aux pertes de stocks de carbone avec changement d’affectation de la terre
REDD : Réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation forestière: diminution des émissions du stock de carbone mais sans changement d’affectation de la terre (ex : exploitation du bois de feu).
REDD+ : Réduction des émissions dues à la déforestation, la dégradation forestière et à la conservation, la gestion durable des forêts et l’augmentation des stocks
Régénération : Repeuplement par des moyens naturels (ensemencement sur place ou par des peuplements voisins ou semences apportées par le vent, les oiseaux et autres animaux) ou par des moyens artificiels (jeunes plants ou graines).

Опубликовано 20/11/2015 - Изменено 20/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias