Аудио
Le chien-robot Spot
Le chien-robot Spot.
Boston Dynamics
Dans la famille des « animaloïdes », le petit dernier s’appelle Spot. Ce toutou mécanique a été développé par l’entreprise américaine de robotique Boston Dynamics, rachetée récemment par Google. Mais sous son apparence de gentil « chienchien robotisé », se cache peut-être un terrible guerrier, qui gambadera aux côtés des militaires sur les terrains les plus accidentés, sans jamais perdre l'équilibre.

Première diffusion le 14/02/2015

Un robot vaut mille soldats, dira-t-on dans quelques centaines d’années ou peut-être même avant ! On oublie trop souvent que les machines intelligentes à roulettes ou héliportées civiles, qui ont été imaginées pour bichonner leurs créateurs et voire plus si affinité, bénéficient des innovations développées auparavant par les grands laboratoires militaires.

Il y a six ans, répondant à une commande de l’agence de recherche de l’armée américaine, la Darpa, la société Boston Dynamics avait conçu le chien robot Big Dog. Cette sorte de mulet quadrupède « mécatronique », est depuis employé par les soldats en patrouille pour transbahuter du matériel de guerre, sur des terrains impraticables par des véhicules conventionnels. Le géant du web Google, qui avait racheté Boston Dynamics en 2013, vient de publier sur sa chaîne YouTube une vidéo stupéfiante, qui annonce peut-être le successeur de « l’animaloïde » tout-terrain de l’armée américaine.

Spot, c’est son petit nom, surpasse tout ce dont était capable son prédécesseur. Plus léger et plus agile, il pèse environ 70 kilos, franchit aisément toute sorte d’obstacle, gravit les escaliers, évite les embûches grâce aux capteurs placés dans sa simili « tête » de chien-robot. Ses pattes, plus graciles, sont montées sur des vérins hydrauliques afin d’amortir les chocs. Une propulsion électrique lui assure une locomotion silencieuse, qui ressemble à celle d’un animal. Il sait aussi courir, et accompagne souvent les roboticiens qui l’ont développé, pendant leur jogging.

Pour un peu, on lui jetterait une baballe pour qu’il la rapporte, mais Spot fait preuve d’un autre talent, il dispose d’un incroyable sens de l’équilibre. Quand les ingénieurs le bousculent à coups de pied violents, le robot, sans un grognement, chancelle, encaisse le choc et pas rancunier pour un sou, retrouve aussitôt sa position d'origine en poursuivant tranquillement sa ronde dans les couloirs du labo.

« Aucun robot n’a subi de mauvais traitements lors du tournage » conclut ironiquement le film. Spot deviendra-t-il un gentil toutou robotisé d’assistance civile ? Ou un « Doberman Führer » électronique, semant la terreur sur tous les champs de bataille ? Peut-être les deux ! Google ne précisant pas ce qu’il compte faire maintenant de son nouveau prototype de chien-robot.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

 

 

Опубликовано 05/10/2015 - Изменено 08/01/2016 - По Dominique Desaunay

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias