Ophrys aymoninii
Ophrys aymoninii, espèce classée en danger.
Johan N
Заметка

Orchidées sauvages sous pression

Disparition des milieux naturels, assèchement des marais, pollution, cueillette sauvage... Les orchidées sauvages de France métropolitaine sont en souffrance : une espèce sur six étant désormais menacée de disparition, selon la « liste rouge » de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) publiée le 6 octobre 2009.
По RFI -

La transformation des milieux naturels par les activités humaines affecte de nombreuses espèces, explique l'UICN, le plus vaste et plus ancien réseau environnemental au monde. Sur les 160 espèces d'orchidées présentes en métropole, 27 sont menacées de disparition, avertit le Comité français de l’Union mondiale pour la nature (UICN) dans cette étude menée avec le Muséum national d'Histoire naturelle , la Fédération des conservatoires botaniques nationaux et la Société française d'Orchidophilie.

Ainsi, l'Ophrys d'Aymonin (Ophrys aymoninii), endémique des Grands Causses, est victime de la disparition des espaces naturels due notamment aux plantations de conifères, et est classé en catégorie « vulnérable ». Le Malaxis des marais (Hammarbya paludosa), qui ne se rencontre que dans les tourbières acides, est classé « en danger » en raison de l'assèchement des zones humides et de l'eutrophisation de son habitat naturel, provoquée par la prolifération de végétaux aquatiques et la pollution. D'une manière générale, le drainage des marais et des prairies humides, l'abandon des pratiques agricoles traditionnelles, ont provoqué le recul de plusieurs espèces comme le Liparis de Loesel (Liparis loeselii), qui a déjà disparu du Bassin parisien, et de l'Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora), tous deux « vulnérables ».

Chamorchis alpina
Orchis nain (Chamorchis alpina), espèce classée vulnérable. | Bernd Haynold

En outre, certaines espèces, pourtant protégées, font l'objet de cueillettes illégales comme le Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) et l'Ophrys miroir (Ophrys speculum), très recherchées pour leurs fleurs spectaculaires, et classées en catégorie « vulnérable » quand d'autres sont menacées par le piétinement des troupeaux d'ovins et de caprins ou le retournement du sol par les sangliers, comme l'Ophrys de Philippe (Ophrys philippi), endémique du Var, classé « en danger ».

Par ailleurs, sur les 160 espèces étudiées, 36, soit plus d'une sur cinq, sont classées dans la catégorie « quasi menacée » et pourraient être menacées de disparition à leur tour en l'absence de mesures spécifiques de conservation, avertit l'UICN.

Enfin, l'étude souligne que 20% des espèces d'orchidées ont dû être placées dans la catégorie « données insuffisantes », à l'instar de la Nigritelle du Mont-Cenis (Gymnadenia cenisia), décrite seulement depuis 1998.

Опубликовано 11/12/2015 - Изменено 11/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias