La chambre forte du Svalbard
La chambre forte du Svalbard.
Mari Tefre/Svalbard Globale frøhvelv
Заметка

Le grenier à graines du monde

Le Dépôt international pour les graines a ouvert ses portes le 26 février 2008 au Svalbard, un archipel d'îles norvégiennes situé dans le cercle arctique. Creusées dans le permafrost à flanc de montagne, les chambres fortes de cette banque mondiale accueillent un premier contingent de semences venues d'Afrique, des Amériques, d'Asie et d'Europe. Au final, c'est près de 3 millions de variétés de graines qui seront hébergées sous forme congelée.
По Marion Urban -

Depuis le 26 février 2008, le Dépôt international pour les graines de Svalbard en Norvège, constitue la réserve ultime des semences sur notre planète, quand toutes les autres banques auront été détruites ou épuisées.

Construite et financée par le gouvernement norvégien associé à la Banque nordique de gènes et le Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (The Global Crop Diversity Trust), elle accueille des échantillons de toutes les semences qui supportent la congélation entre -4° et -12°C.

Les banques de graines du Nigeria, du Bénin, d'Afrique du Sud, du Canada, du Mexique, de Colombie, de Syrie, de l'Inde, des Philippines et de près de 80 pays ont transféré une première collection de 300 000 variétés de graines à l'occasion de l'inauguration des bâtiments du Dépôt international de Svalbard. Du blé, du maïs, du riz, de l'orge des pois, du sorgho, des fèves, des arachides, des haricots emballés dans des sachets aluminium scellés.

Émile Frison, directeur général de Biodiversity International (02:29)
Il explique le choix de Svalbard.

Au cas où

À la fin des années 80, des terroristes péruviens ont détruit une banque internationale de semences de pommes de terre dans les Andes, assimilant ses fonctions à celles des laboratoires privés du génie génétique. En 2003, la banque de semences de Abu Ghraib en Irak, a été pillée et a perdu définitivement des variétés de blé et de lentilles séculaires. Celle d'Afghanistan a connu la même mésaventure. En 2004, le tsunami asiatique a emporté le grenier de semences de riz de la région et deux ans plus tard, le typhon Xangsane a détruit une partie des réserves des Philippines. En 1998, c'étaient les graines d'haricots du Honduras et du Nicaragua qui ont disparu dans l'ouragan Mitch. S'il n'y avait pas eu de banques de graines du réseau du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale et d'autres institutions similaires, ces pays auraient perdu à tout jamais leurs semences. Pour être stockées à Svalbard, les graines doivent déjà faire partie des collections de deux autres banques de semences dans le monde. Les sachets de graines seront placés sur des étagères dans les trois chambres fortes, au fond du tunnel creusé dans la roche. Le Dépôt sera placé sous surveillance permanente.

Les graines n'étant pas immortelles, une partie de l'argent consacré au Dépôt international ira financer des projets de régénérescence des semences dans les pays en développement.

Il existe près de 1 400 banques de graines dans le monde.
 

Émile Frison, explique l'approvisionnement du Dépôt international pour les graines (01:40)

Опубликовано 03/12/2015 - Изменено 03/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Le grenier à graines du monde

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.