Le Grand collisionneur de hadrons (LHC)
Le Grand collisionneur de hadrons (LHC).
CERN
Заметка

Le Grand collisionneur de hadrons inauguré avec faste

Faisant fi de l'arrêt, jusqu'au printemps 2009, de l’accélérateur de particules le plus puissant au monde, l’Organisation européenne de recherche nucléaire (CERN) a officiellement inauguré, le 21 octobre 2008, le Grand collisionneur de hadrons (LHC). La manifestation est prévue devant une quarantaine de représentants de gouvernements européens –dont le Premier ministre français François Fillon.
По Dominique Raizon -

Les chefs d’État des vingt pays membres de l’Organisation ont choisi de se faire représenter par des ministres. Seule la Suisse a été représentée au plus haut niveau par le président de la Confédération Pascal Couchepin. Par ailleurs, huit pays observateurs sont représentés ainsi que douze autres invités pour une fête où ont été conviés quelque 3000 personnes.

L'instrument physique le plus pointu au monde qui doit permettre de percer les secrets de la formation de l'univers en faisant se percuter à la vitesse de la lumière des protons, a été arrêté quelques jours seulement après son lancement, en septembre 2008, en raison de deux pannes successives.

La première survenue sur un transformateur électrique après seulement 48 heures de fonctionnement a pu être réparée rapidement.

Quelques semaines d’attente après deux décennies de recherche...

Le deuxième incident s'est en revanche avéré plus grave et plus lourd de conséquence. Selon les résultats des investigations menées par le CERN et publiées en octobre 2008, une « connexion électrique défectueuse » entre deux aimants supraconducteurs a provoqué une fuite d'hélium et conduit à l'arrêt total des expériences sur le circuit de 27 kilomètres enfoui à 100 mètres sous terre, à la frontière franco-suisse.

Il faudra encore attendre quelques mois avant sa mise en service. « Bien que le réaménagement du calendrier soit à n'en pas douter une déception, on peut considérer que quelques semaines de plus est un temps modeste pour un projet qui est le fruit de deux décennies de travail », a tempéré le directeur général du Cern, Robert Aymar.

À défaut de voir des protons en mouvement dans ce qui reste le « bijou » du CERN, les invités auront pu se consoler lors du déjeuner avec un buffet moléculaire concocté par le célébre chef catalan Ferran Adria et l'Italien Ettore Bocchia.

Pour en savoir plus :

Consulter le site du CERN sur les grands enjeux du LHC
Consulter la publication du CERN sur la panne du LHC

Опубликовано 29/12/2015 - Изменено 29/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias