Un enfant marche à côté d'une empreinte de dinosaure
Un enfant marche à côté d'une empreinte de dinosaure.
Jeff Pachoud/AFP
Заметка

La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Lors d'une conférence scientifique annuelle à Houston au Texas (Etats-Unis), qui s'est achevée le 5 mars 2010, quarante chercheurs du monde entier ont présenté les conclusions de longs travaux concernant la disparition des dinosaures et de nombreuses autres espèces. L'hypothèse selon laquelle les dinosaures ont disparu suite à la chute d'un astéroïde est bel et bien confirmée mais les précisions qu'apportent les scientifiques sont tout à fait surprenantes.  
По RFI -

Il y a environ 65 millions d'années, la période du Crétacé tertiaire a été fatale pour plus de la moitié des espèces vivantes. Outre les dinosaures, de nombreux oiseaux ainsi que des reptiles marins ont tiré leur révérence libérant la voie aux mammifères, devenus l'espèce dominante sur la Terre.

Sébastien Steyer, paléontologue au MNHN (00:37)

Les travaux ont mis en évidence la chute d'un astéroïde ou d'une grosse comète - mesurant entre 10 et 15 kilomètres de diamètre - dans la péninsule de Yucatan au Mexique. L'explosion lors de l'impact était un milliard de fois plus puissante que celle provoquée par la bombe atomique lancée sur Hiroshima.

Damien Becker, paléontologue, Office de la Culture de Porrentruy, Suisse (01:54)

Selon les analyses des paléontologues, climatologues et géophysiciens ayant participé à la dernière conférence à Houston, cette chute d'astéroïde serait bien la seule théorie plausible expliquant les dévastations provoquées -l'énergie libérée lors de l'explosion ayant entrainé de nombreux séismes, tsunamis géants, incendies ou éboulements de terrains. D'énormes quantités de poussière auraient alors été projetées dans l'atmosphère plongeant la planète dans la pénombre et provoquant une longue période de froid. Finalement, les espèces vivantes qui n'ont pas pu s'adapter aux nouvelles conditions très rudes - ont fini par disparaître.

Herbivores ou carnivores, terrestres ou aériens, les dinosaures ont occupé la surface de la Terre tout au long de l’ère secondaire et se sont brusquement éteints à la fin de l'ère géologique désignée sous le terme de crétacé –et non pas au jurassique comme le laisse supposer le film de Spielberg.

Pour en savoir plus :

Consulter les sites suivants

- Bureau d'études géologiques et minières (BRGM)
- Centre national de recherche scientifique (CNRS) / Champ de cratères de météorites en Egypte
- Futura sciences
- Planète Terre / La plus grosse météorite tombée sur Terre ? et Le message des météorites
- MNHN
- L'encyclopédie canadienne
- Ushuaia : Un jour la terre s'est noyée
- Editions Belin Pour la science : La vie par les météorites ?
- Blog sur météorites

À propos de la crise biologique du crétacé tertiaire

Extrait du dossier Sagascience du Centre national de recherche scientifique

« La crise biologique de la limite Crétacé-Tertiaire, il y a environ 65 millions d’années, est considérée comme une extinction majeure dans l’histoire de la Vie. De nombreux groupes d’organismes tant marins que terrestres ont été affectés.

Cette crise n’en demeure pas moins fortement sélective. Le registre fossile montre que les mosasaures et les plésiosauriens élasmosauridés étaient encore bien diversifiés et répandus à la fin du Maastrichtien, conditions contraires à des groupes en voie d'extinction. Par contre, certaines grandes tortues marines étaient sur le déclin.

D'autres groupes de tortues, ainsi que les crocodiles, lézards et serpents ne montrent pas de baisse de diversité. Une rupture des chaînes alimentaires liées au phytoplancton dont les formes de mer ouverte dépendaient directement pourrait expliquer leur disparition. »

Опубликовано 21/09/2015 - Изменено 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias