Аудио
Les boucs émissaires de la peste de Milan au XVIIe siècle
En pleine période de confinement, une personnage âgée et masquée s'autorise une sortie sur un marché de Milan, en Lombardie, le 11 mars 2020.
Flavio Lo Scalzo/Reuters
Comment éclairer notre présent à la lumière du passé ? Deuxième épisode de la petite et grande histoire des épidémies. Nous retrouvons la philosophe, médecin et historienne Anne-Marie Moulin au cœur de l’épidémie de peste de 1630 à Milan, pour évoquer la petite histoire des boucs émissaires des épidémies.

03'50" - Première diffusion le 22/03/2020

C’est une constante à travers les siècles. Les épidémies s’accompagnent de la recherche de coupables et boucs émissaires. On accuse les étrangers ou les Juifs, les nomades ou les pauvres, au choix selon les cas. Un des récits les plus emblématiques de ce phénomène de boucs émissaires remonte à la grande épidémie de peste de Milan en 1630 qui aurait couté la vie à un million de personnes, 25% de la population de cette région du nord de l’Italie, aujourd’hui encore durement touchée. Anne-Marie Moulin, historienne des épidémies mais aussi médecin et philosophe, nous fait partager cette sombre histoire des boucs émissaires de la peste de Milan.

La philosophe, médecin et historienne Anne-Marie Moulin

La philosophe, médecin et historienne Anne-Marie Moulin I ©Université Paris-Diderot

Опубликовано 26/03/2020 - Изменено 14/04/2020 - По Caroline Lachowsky

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias