Image au microscope du virus de la grippe A/H1N1
Image au microscope du virus de la grippe A/H1N1.
Goldsmith et Balish /AFP
Заметка

Du retard dans la fabrication du vaccin

La production de vaccins contre le virus grippal A s’avère plus lente que prévu. En cause, le rendement des souches du virus sur lesquelles travaillent les laboratoires pharmaceutiques.
По RFI -

Pour fabriquer un vaccin, on injecte une souche expérimentale du virus, dans un œuf de poule, qui sert de base nutritive à ce virus. On appelle « rendement », la quantité du virus qui va être générée dans cet œuf et qui va composer l’élément fondamental pour le vaccin.

Dès le 20 juillet 2009, les industriels annonçaient des rendements inférieurs de presque 50% à ceux des vaccins contre la grippe hivernale. Tous les laboratoires dans le monde travaillent à partir de la même souche, fournie par l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé. Les experts de l’OMS ont reconnu que cette souche avait un rendement décevant et ils en ont envoyé une autre aux laboratoires il y a quelques jours.

Il faudra attendre plusieurs semaines pour connaître l’efficacité de ce nouvel envoi. Les pays de l’hémisphère Nord ont commandé plus d’un milliard de doses de vaccins, pour commencer les campagnes de vaccination dès le début de l’automne. Une telle quantité ne sera certainement pas prête à temps, mais la plupart des pays ont défini des listes de personnes prioritaires, parmi lesquelles les femmes enceintes, les enfants, les personnes atteintes de problèmes respiratoires et les personnels de santé bien entendu.

Опубликовано 16/10/2015 - Изменено 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias