Coronavirus et diabète : pourquoi il faut redoubler d'attention
Coronavirus et diabète : pourquoi il faut redoubler d'attention
Studio graphique FMM
Заметка

Coronavirus et diabète : pourquoi il faut redoubler d'attention

Stéphane Besançon est nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète. Pour l'émission Priorité santé, il explique les risques encourus par les personnes diabétiques en pleine pandémie de Covid-19.
По Caroline Paré, Ophélie Lahccen -

« Les travaux montrent que les diabétiques ne sont pas plus infectés [par le Covid-19] que le reste de la population, explique d'emblée Stéphane Besançon. On parle bien entendu d’un diabète équilibré, sans comorbidités ni complications. »

« Les personnes à risques sont les personnes atteintes d’un diabète insulino-dépendant non équilibré ou présentant des complications secondaires, assure le nutritionniste. Cela ne concerne donc pas tous les patients atteints de diabète. »

Quelles complications pour les diabétiques ?

« Là où il y a un risque, c’est lors de l’infection. Comme pour toutes sortes d’infection, le diabète a tendance à se déséquilibrer et cela entraîne des complications. Il faut être très vigilant », recommande Stéphane Besançon.

Le nutritionniste s'inquiète des risques particuliers encourus sur le continent africain. « En Afrique, il y a beaucoup de patients qui sont moins bien suivis, avec des diabètes plus déséquilibrés. Il faut vraiment que ces patients sachent qu’en cas d’infection, le risque est important et il faut bien prendre en charge les choses. »

Que doivent faire les patients diabétiques face au coronavirus ?

Il est important que les patients suivent très bien leur traitement afin que leur diabète soit le mieux équilibré possible.

Il faut aussi qu’ils suivent ces recommandations :

  • Avoir le matériel de surveillance : les lecteurs de glycémie pour mesurer le taux de sucre dans le sang.
  • Rester en contact rapproché avec le médecin via WhatsApp, SMS, téléphone (pas physiquement !). « On sait qu’en cas d’infection, la glycémie va évoluer fortement. C’est la raison pour laquelle il faut être en contact avec son médecin pour le tenir au courant et savoir quelles sont les mesures à prendre. Il faut garder ce contact, sans se ruer dans les structures de santé ; ce qui aurait pour effet de les engorger. De plus, dans ces structures, il y a des risques de contamination supplémentaires », explique Stéphane Besançon.

Опубликовано 21/03/2020 - Изменено 26/03/2020

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias