Après la chute symbolique des dominos géants, un feu d'artifice a illuminé la Porte Brandebourg de Berlin.
Après la chute symbolique des dominos géants, un feu d'artifice a illuminé la Porte Brandebourg de Berlin.
Reuters/Wolfgang Rattay
Заметка

Une foule en liesse a fêté les 20 ans de la chute du Mur

Plus de 100 000 personnes en liesse ont fêté le 9 novembre 2009 à Berlin les vingt ans de la chute du Mur. Les grands de ce monde ont, quant à eux, plaidé pour un nouvel élan diplomatique au nom de la paix mondiale.
По RFI -

« C’est un jour de fête, pas seulement pour l’Allemagne, mais pour toute l’Europe », a estimé la chancelière Angela Merkel, vingt ans après la chute du Rideau de fer, qui a mis fin à la Guerre froide et permis la réunification de l’Allemagne et de l’Europe.

Sous des parapluies blancs, Mme Merkel a franchi symboliquement d’est en ouest la Porte de Brandebourg, où passait le « Mur de la honte ». La chancelière allemande était accompagnée des présidents français et russe Nicolas Sarkozy et Dmitri Medvedev, de la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et du Premier ministre britannique Gordon Brown.

Une trentaine de pays étaient représentés à ces cérémonies, à commencer donc par les anciennes puissances qui occupèrent l’Allemagne après 1945, États-Unis, Russie, France et Grande-Bretagne.

Le président américain Barack Obama, qui n’avait pas fait le déplacement, a créé la surprise en intervenant via un message vidéo. « Peu d’entre nous auraient prédit qu’un jour l’Allemagne unie serait dirigée par une femme venue du Brandebourg (ex-RDA) ou que son allié américain serait dirigé par un homme d’origine africaine, mais la destinée humaine est ce que les hommes en font », a déclaré M. Obama.

« Renverser les murs de l’intolérance religieuse » 

Mme Clinton a appelé l’Europe et l’Amérique à de nouveaux efforts pour « renverser les murs » de l’intolérance religieuse.

Nicolas Sarkozy a invité à « abattre les murs qui à travers le monde divisent encore des villes, des territoires, des peuples », et Gordon Brown à « la fin de la prolifération nucléaire, de la pauvreté extrême et de la catastrophe climatique, grâce à la force des peuples unis dans un effort commun ». Dmitri Medvedev a, lui aussi, appelé à « répondre ensemble aux menaces actuelles, nous serrer les coudes contre le terrorisme, surmonter ensemble la crise qui nous touche ».

La soirée de fête s’était ouverte avec un concert de l’orchestre du Staatsoper de Berlin. Sous la baguette de l’Israélo-Argentin Daniel Barenboïm, les musiciens ont interprété Wagner et Schönberg, ainsi qu’une chanson traditionnelle berlinoise interprétée par le ténor espagnol Placido Domingo.

Après les discours officiels, l’ex-dirigeant polonais Lech Walesa a fait basculer le premier d’un millier de dominos en polystyrène, de 2,5 m de haut et peints par des amateurs du monde entier : leur chute en cascade a symbolisé l’écroulement du Mur. Sous les vivats de la foule et les lumières des projecteurs, la chute des dominos a créé l’effet d’un long serpentin coloré.

La chancelière allemande a salué « l’incroyable engagement » du syndicat polonais
Solidarité, qui le premier brava l’étau communiste en 1980. Mme Merkel a remercié « de tout cœur » Mikhaïl Gorbatchev d’avoir « laissé faire les choses courageusement » » en 1989, sans réprimer le peuple de RDA et les mouvements de réforme engagés ailleurs.

La soirée a été close par le chanteur Bon Jovi.

Paris a fêté l’événement

Lundi en début de soirée, un grand spectacle musical était organisé Place de la Concorde à Paris, où vingt-sept violoncellistes européens ont joué sur des stèles symbolisant des fragments du Mur. Lors de ce spectacle, inspiré du concert improvisé le 11 novembre 1989 devant le Mur de Berlin par le violoncelliste russe, Mstislav Rostropovitch, des images projetées sur les façades recréaient la ferveur populaire de Berlin, mais aussi de grands moments de la Guerre froide.

Опубликовано 10/10/2019 - Изменено 25/11/2019

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias