Аудио
Saisie écran du documentaire «La grande famine» de Patrick Cabouat.
Saisie écran du documentaire «La grande famine» de Patrick Cabouat.
©ZED
La grande famine en Chine (1959-1961). Les estimations, selon les sources, vont de 36 millions à plus de 50 millions de morts. C’est la catastrophe humaine la plus meurtrière de toute l’histoire de la Chine et, sans doute, la deuxième tragédie du XXe siècle, derrière la Deuxième Guerre mondiale et l’ensemble de ses victimes civiles et militaires. De 1959 à 1961, la « Grande famine » a sinistrement incarné le « Grand Bond en avant », politique économique volontariste et aberrante décidée par Mao Zedong.

45'46" - Première diffusion le 09/02/2013

Cette hécatombe ne doit effectivement rien à de quelconques catastrophes naturelles, comme le prétend encore l’histoire officielle. Elle a endeuillé l’ensemble des campagnes chinoises, sacrifiées par Mao et la direction du Parti communiste (PCC) sur l’autel de l’industrialisation du pays, à marche forcée. Réduits à l’état d’unités de production, par la collectivisation intégrale des terres, de leurs maisons et de tous leurs biens matériels, les paysans chinois –près de 80% des quelque 680 millions d’habitants du pays, à l’époque- ont été livrés à la tyrannie des rendements impossibles et de cadres, aussi zélés qu’incompétents, du PCC. 

Nourris en échange d’un travail aussi harassant que souvent inutile, sinon contreproductif, soumis au chantage à la vie de leurs « maîtres » idéologiques et matériels, affamés par les mensonges de ces mêmes potentats locaux sur les « miracles » de la productivité maoïste, qui a vu, souvent la quasi-intégralité des récoltes être prélevées par l'État, plus de 350 millions d’hommes, de femmes et d’enfants, ont été traités comme bêtes de somme, poussés aux extrémités terribles du cannibalisme et du suicide. Sans que cette histoire effrayante génère en Chine, muselée par la censure, ni même ailleurs, de conscience historique à la hauteur du crime. 

Invité :
- Jean-Philippe Béja, spécialiste de la Chine, directeur de recherches au CNRS (Centre français d’études sur la Chine contemporaine), auteur de Chine : des menaces sur la prospérité ? in Esprit (janvier 2013), Porter la caméra dans la plaie. Wang Bing et le mouvement antidroitier en Chine in Esprit (août/septembre 2010), À la recherche d'une ombre chinoise. Le mouvement pour la démocratie en Chine (1919-2004), éditions du Seuil, 2004. 

Avec la participation de :
- Philippe Grangereau, journaliste, correspondant de Libération à Pékin, coauteur, avec Patrick Cabouat, de La grande famine de Mao, documentaire (52 minutes), production Arturo Mio/Dérives/RTBF, 2011.
- Yang Jisheng, journaliste et historien chinois, auteur de Stèles. Grande Famine en Chine (1958-1961), éditions du Seuil, 2012. 

En savoir plus :
- Jasper Becker, La grande famine de Mao (Hungry ghosts : Mao's Secret Famine ) éditions Dagorno, 1998.
- Franck Dikötter, Mao's Great Famine : The History of China's most devastating catastrophe, 1958-1962, Bloomsbury Publishing PLC, 2011.

Опубликовано 16/09/2019 - Изменено 04/10/2019 - По Alain Renon

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias