Аудио

Les derniers développements de crise en Roumanie

Un mémorial aux morts est posé dans une rue de Bucarest après le soulèvement de décembre 1989 qui a fait plus de 1200 victimes.
Un mémorial aux morts est posé dans une rue de Bucarest après le soulèvement de décembre 1989 qui a fait plus de 1200 victimes.
Patrick ROBERT / Sygma via Getty Images
Silence de mort en Roumanie. Une chape de plomb s’est abattue sur le pays, après les émeutes qui ont secoué la ville de Timisoara le weekend du 17 décembre 1989. Pour sauver son régime, Nicolae Ceausescu a fait tirer sur la foule qui réclamait son départ. Les témoignages directs sur la violence de la répression qui commencent seulement à nous parvenir – sont accablants. Le bilan des victimes est impossible d’établir pour le moment. (…)

17’24’’ – Première diffusion le 20/12/1989

 

À lire aussi  La révolution roumaine a commencé à Timişoara

 

Опубликовано 12/12/2019 - Изменено 06/01/2020 - По Nicolas Don

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias