Аудио
Cérémonie d'ouverture de l'exposition «Le Palais d'Hiver et l'Ermitage en 1917 », à Saint-Pétersbourg, le 25 octobre 2017.
Cérémonie d'ouverture de l'exposition «Le Palais d'Hiver et l'Ermitage en 1917 », à Saint-Pétersbourg, le 25 octobre 2017.
Sergei Konkov\Tass via Getty
​Pour les 100 ans de la révolution de 1917, le gouvernement Poutine souhaite tout sauf un grand débat national. C’est le constat que fait Courrier international dans son numéro spécial : « Russie. Les héritiers de la révolution ». On y apprend comment Staline reste une des figures les plus populaires du pays, mais aussi comment le Kremlin essaie de réinterpréter l’histoire à son avantage, en présentant la Révolution de février 1917 comme une rupture libérale, alors qu’Octobre 1917, la révolution bolchévique se placerait dans la continuité de l’histoire. C’est ce qu’a expliqué Laurence Habay, rédactrice en chef de ce numéro spécial, à Catherine Rolland.

04'39" - Première diffusion le 02/10/2017

Опубликовано 30/10/2017 - Изменено 06/11/2017 - По Frédérique Lebel

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias