Аудио
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 5 février 2020.
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 5 février 2020.
Sputnik/Aleksey Nikolskyi/Kremlin via REUTERS
Tout s’est passé très vite : en 24 heures, les députés et les sénateurs russes ont approuvé la réforme de la Constitution. Avec un amendement bonus, déposé au dernier moment, le 10 mars 2020 à la Douma.

Il change pourtant beaucoup de choses puisqu’il permet à Vladimir Poutine de briguer deux nouveaux mandats supplémentaires, donc de rester potentiellement au pouvoir jusqu’en 2036. Aujourd’hui, l’opposition russe parle d’un pustch, d’une usurpation du pouvoir, mais pour l’instant, il n’y a pas de protestation dans les rues. L’opposition est prise de court par un président qui prépare déjà la suite, ce qui se passera après la fin de son mandat actuel en 2024. Vladimir Poutine cherche-t-il à rester président à vie en Russie ?

Notre invitée :
Clémentine Fauconnier, politiste spécialisée dans la vie politique russe, ATER à Paris 1 Sorbonne, chercheuse au Centre européen de sociologie et de science politique.

Опубликовано 26/03/2020 - Изменено 26/03/2020 - По Anne Cantener

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias