Le Président de la République islamique d'Iran, Mahmoud Ahmadinejad
Le Président de la République islamique d'Iran, Mahmoud Ahmadinejad
RFI
Заметка

La Chine, un puissant soutien de l’Iran

La Chine reste réticente à une demande européenne de recours au Conseil de sécurité sur le dossier nucléaire iranien. Elle peut même bloquer toute résolution capable d’isoler sérieusement le régime de Téhéran puisqu’elle est membre permanent de ce Conseil, avec droit de veto. Sa position est essentiellement motivée par sa volonté de préserver les bonnes relations avec le gouvernement iranien dans le domaine de l’énergie.
По Any Bourrier -

L’Iran est devenu la cible prioritaire des compagnies pétrolières chinoises. En 2005, un contrat de 70 milliards de dollars pour l’importation de brut a été signé parmi d’autres accords économiques et commerciaux, comme la construction par la Chine d’une partie du métro de Téhéran. Outre le domaine clé de l’énergie, la Chine fait des affaires avec l’Iran dans les domaines de la technologie nucléaire et des missiles.

Mais la réticence de Pékin à un recours au Conseil de sécurité est également une question de principe : la Chine veut à tout prix éviter que l’ONU mette un jour le nez dans ses propres affaires, voire dans celles de la Corée du Nord voisine, engagée elle aussi dans un bras de fer avec Washington sur son programme nucléaire.

Aussi bien dans la crise iranienne que dans la crise nord-coréenne, la Chine a aujourd’hui un rôle décisif. Car son émergence comme grande puissance est indéniable, comme le constate le sinologue Michel Jan : « Désormais, la Chine a une grande place dans la stabilité régionale et même internationale, une place tout à fait nouvelle et qui concerne tout le monde ».

Toutefois, la Chine ne peut pas ignorer les conséquences en Asie orientale d’un effondrement du système de non-prolifération. La communauté internationale n’a pas perdu l’espoir de voir ce pays jouer la solidarité au Conseil de sécurité pour faire revenir l’Iran à la négociation et au respect de ses engagements en matière de non-prolifération.

Опубликовано 09/01/2017 - Изменено 01/02/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias