Аудио

Brexit: inquiétudes des entreprises anglaises et européennes face à l’incertitude

Un pêcheur belge: en Belgique, les pêcheurs suivent avec attention le volet pêche du Brexit avec les Britanniques. (illustration)
Un pêcheur belge: en Belgique, les pêcheurs suivent avec attention le volet pêche du Brexit avec les Britanniques. (illustration)
Jeremy Audouard / AFPTV / AFP
Le décompte s'accélère, J-20 jusqu'au Brexit et les négociations sont toujours aussi laborieuses à Bruxelles pour organiser ce divorce entre l'Europe et la Grande-Bretagne.

19'30" - Première diffusion le 11/12/2020

Comment se préparer quand on ne sait pas à quelle sauce on sera mangé ?

Le 31 décembre 2020, Londres abandonnera le marché unique et l’union douanière. Fini la période de grâce qui a prévalu cette année, avec une Grande-Bretagne restée de facto dans le marché commun pendant cette transition. Comment s'organiseront les échanges commerciaux au 1er janvier 2021 ? En Angleterre, des milliers d'entreprises aimeraient bien le savoir, car le pays réalise la moitié de ses échanges commerciaux avec l'Union européenne, son premier partenaire économique. Reportage de notre correspondante Marie Billon (à 1'16").

usine de palettes_royaume uni_brexit

Les fabricants de palettes mettent les bouchées double pour être prêts pour le Brexit, le 1er janvier 2021. | © RFI/Marie Billon

Craintes de blocages sur l’export de la viande en Irlande               

Sans accord de libre-échange au 31 décembre 2020, le commerce entre Londres et l'Union européenne, pourra se poursuivre mais, selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce, c'est-à-dire avec des droits de douane, des quotas et beaucoup de lourdeurs administratives. En prévision d'un no deal, et parce que certains pays membres le réclament depuis des mois, l'UE a publié hier (10 décembre) des mesures d'urgence en matière de pêche, de transport routier et aérien, valables 6 mois pour éviter un blocage monstre au 1er janvier 2021. Mais là encore, ces mesures d’urgence ont été accueillies avec circonspection par Londres. Résultat, les acteurs économiques ne sont pas rassurés. Exemple en Irlande, où le secteur de la viande s'inquiète particulièrement de blocages, Emeline Vin (à 7'46").

Sur le continent européen aussi, les entreprises se préparent tant bien que mal à ce Brexit.

Avec ou sans accord, les relations commerciales entre Européens et Britanniques vont forcément être perturbées. Pour les sociétés de transport, les douanes, mais aussi les ports par lesquels vont transiter tous les biens, le défi administratif est énorme. Direction la Belgique et le port de Zeebruges, dont la moitié des activités se font avec le Royaume-Uni. C'est un reportage de la RTBF signé Sandro Calderon (à 10'06").

 

►À écouter : [Grand Reportage] Le Brexit, une histoire tumultueuse

Опубликовано 18/12/2020 - Изменено 15/01/2021 - По Léa-Lisa Westerhoff

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias