Ammonia beccarii, un foraminifère benthique de la Mer du Nord.
Ammonia beccarii, un foraminifère benthique de la Mer du Nord.
Hans Hillewaert/Wikimedia/CC BY-SA 4.0
Заметка

Les coquilles des organismes marins perdent en calcification

Selon une étude publiée dans la revue Nature Geoscience, l'acidification des océans, provoquée par l'augmentation des rejets de CO2, provoque «clairement» une perte de calcification d'organismes marins. En effet, procédant à des études comparatives avec des protozoaires retrouvés à l'état de fossiles dans des sédiments, des chercheurs australiens ont découvert dans l'océan austral que le poids de la coquille d'animaux microscopiques foraminifères (*), était en moyenne 30 à 35% plus légers que celui de ces vivant avant l'ère industrielle.
По Dominique Raizon -

Les coquilles, plus exactement les " tests" qui enveloppent les protozoaires perdraient en densité. La calcification serait moins importante. « Nous avons été capables d'établir une corrélation claire avec l'acidification des océans, mettant ce facteur en évidence par rapport à d'autres », a déclaré le principal auteur de l'étude, William Howard, de l'Université de Tasmanie (Australie). Selon ce chercheur, c'est la première fois que cette liaison a pu être faite dans la nature, alors que jusqu'à présent les scientifiques se basaient sur des expériences menées en laboratoire et des simulations.

Ces minuscules êtres vivants vivent dans ou sur les sédiments : on dit qu'ils ont un mode de vie "benthique". Or, les scientifiques ont constaté dans les carottes de sédiments analysées une augmentation du gaz carbonique dans l'atmosphère au cours des derniers 50 000 ans. L'absorption du CO2 par l'océan augmente l'acidité (ph) des eaux. Le ph de l'eau de mer est passé dans certains océans de 8,2 avant la révolution industrielle à 8,1 aujourd'hui, et pourrait tomber à 7,9 ou 7,8 à la fin du siècle, selon les experts.

Ce processus « risque d'affecter à terme la chaîne alimentaire »  

« L'océan Austral nous donne une bonne indication d'un processus d'acidification qui se répandra dans tous les océans du globe », estime William Howard qui pense que : « Cette baisse de calcification risque d'affecter à terme la chaîne alimentaire ».

Par ailleurs, poursuit le scientifique, le phénomène « pourrait changer le transfert de carbone de la surface des océans vers le fond, c'est-à-dire modifier le bon fonctionnement de la pompe biologique » et « tendre à réduire la capacité des océans à absorber le carbone ». Or l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère est une des causes majeures du réchauffement climatique.

((*) Les foraminifères sont des protozoaires apparus à l'ère géologique du Cambrien, il y a quelque 545 millions d'années. Leur régime alimentaire est composé de bactéries, d'algues, de larves de mollusques et de crustacés.

 

Pour en savoir plus :

Consulter les sites de

- Nature geosciences

- Ecosociosystems

- L'Ifremer / L'océan et le changemment climatique, un couple de choc

Опубликовано 01/12/2015 - Изменено 01/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias