Аудио
Projet de la NASA d'une centrale solaire orbitale
Projet de la NASA d'une centrale solaire orbitale.
Nasa
Mettre des centrales électriques sur orbite afin de capter l'énergie solaire pour la transmettre sur terre, les hommes en rêvent depuis des décennies, surtout depuis que le monde cherche à diversifier ses sources d'approvisionnement énergétique. D'après l'Académie internationale d'astronautique, ce projet serait aujourd'hui techniquement possible et pourra constituer d'ici à 30 ans une source d'énergie peu coûteuse pour la planète si les gouvernements s'en donnent les moyens.

Première diffusion le 15/11/2011

Ce que révèle l'Académie internationale d'astronautique c'est qu'aujourd'hui nous sommes arrivés à un stade de connaissance scientifique qui rend possible la réalisation par des programmes internationaux de ce type de projet qui il y a encore quelques années aurait plus relevé de la science fiction.

Alors de quoi s’agit-il exactement ?
 
Le projet consiste à mettre en orbite géostationnaire, plusieurs satellites, qui capteront l'énergie du soleil grâce à des bras articulés qui pour chaque engin mesureront plusieurs kilomètres de long. L'ensemble de ces satellites, répartis autour de la terre, permettront, de par leur différent positionnement de bénéficier d'un ensoleillement permanent 24h sur 24h. Ils réfléchiront l'énergie captée vers un satellite central, qui, lui même sera chargé de concentrer et de transmettre toute cela à la terre, soit via une grosse antenne de transmission à micro-onde, soit par laser. Cette énergie sera alors récupérée par une ou plusieurs bases de réception au sol qui injecteront toute cette énergie solaire venant de l'espace dans les réseaux électriques
Un projet constructible dans l'espace, qui pourra bénéficier  des techniques d'assemblages, dites de fabrication en sandwich, déjà expérimentées pour construire  la station spatiale internationale pour un coût global gigantesque. Un investissement lourd qui ne pourra pas être couvert uniquement par des initiatives privées et qui nécessitera la participation des pays concernés, mais qui produira une énergie durable immédiatement disponible n’importe où sur terre.
 
Véritable alternative aux énergies fossiles dont les réserves s'épuisent, permettant de fournir suivant l'importance du réseau de satellite autant d'énergie qu'une centrale nucléaire, ce projet, déjà très sérieusement étudié par des programmes commerciaux japonais et américains,  ne nécessiterait d'après leurs concepteurs que de quelques années de fabrication pour une énergie quasiment permanente.

Опубликовано 09/11/2015 - Изменено 09/11/2015 - По Arnaud Jouve

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias