Le président de la Bundesbank Jens Weidmann refuse que la BCE maintienne le rachat de dette publique dans la zone euro.
Le président de la Bundesbank Jens Weidmann refuse que la BCE maintienne le rachat de dette publique dans la zone euro.
Kai Pfaffenbach/REUTERS
Заметка

Le président de la Bundesbank s'oppose au rachat de dette publique par la BCE

Le président de la Banque centrale allemande, la Bundesbank, maintient son opposition au rachat de dette publique des pays européens en difficultés par la Banque centrale européenne. Il craint l'accoutumance à ce qu'il considère comme une drogue.
По RFI -

Jens Weidmann, le patron de la Bundesbank, a déjà à plusieurs reprises manifesté ses réticences aux mesures envisagées par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne. Celui-ci tente de donner plus de souplesse aux interventions de la BCE afin de s'adapter au contexte particulièrement difficile de la crise de la dette en zone euro.

Mais, selon le patron de la Buba, le rachat par la BCE de dette publique sur les marchés pour éviter l'envolée des taux d'intérêts de l'Espagne et de l'Italie revient en fait à faire fonctionner la planche à billets. En clair cette facilité d'endettement donnerait aux Etats une excuse pour cesser leur efforts de redressement financier. Pire encore, selon Jens Weidmann, les pays endettés risqueraient de s'y habituer, créant une dépendance à ce type de financement comme une accoutumance à la drogue. C'est pourtant bien une mesure de ce type que le président de la BCE devrait annoncer le 6 septembre prochain à l'occasion de la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE.

Опубликовано 16/12/2015 - Изменено 16/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias