#Французский язык в новостях

Rançongiciel

mots-actu_r.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

À la une aujourd’hui les rançongiciels !
Ce n’est pas une manière ironique d’annoncer le premier gouvernement du nouveau chef de l’État, bien que cette information soit également à la une. Rançongiciel, c’est le mot qu’on entend partout en marge de la cyberattaque mondiale qui a déstabilisé tant de systèmes informatiques.
Alors, qu’est-ce que c’est qu’un rançongiciel ? Un logiciel mais qui est nuisible, malveillant. Il s’empare de données informatiques appartenant à une entreprise ou un groupe et il les rend illisibles et donc inutilisables, inaccessibles à leur propriétaire. Ensuite, les bandits proposent de les rendre en échange d’une rançon. On est bien dans une histoire d’enlèvement, mais les ravisseurs, au lieu de s’en prendre à une personne physique, se saisissent d’informations – confidentielles ou pas, mais indispensables à la marche d’une affaire – et proposent plus ou moins de les revendre à leur détenteur légitime.
C’est donc le mot qu’on utilise dans un kidnapping qu’on retrouve ici : rançon. Parce qu’on va se faire payer en monnaie virtuelle – mais la monnaie virtuelle a une valeur réelle – on va se faire payer une rançon.
Alors que penser de ce mot étrange rançongiciel ? Il est amusant ; même si la situation qui l’a fait naitre est dramatique ! Il est compliqué, un peu bricolé, et en fait, on peut en comprendre le sens si on le décortique. Deviendra-t-il courant ? Il y a peu de chances : en l’entendant, on a toujours l’impression d’une bonne blague, d’une trouvaille, d’un jeu de mot dont l’ingéniosité fait sourire. Mais un mot ordinaire justement, il se fait oublier, il disparait derrière son sens ! On ne pense plus à sa formation.
Et comment comprendre sa formation de rançongiciel ? Elle repose sur la productivité du suffixe –CIEL qui permet de préciser l’usage de quelques logiciels : on a les didacticiels pour apprendre, les ludiciels pour jouer, et on a justement les rançongiciels pour se faire payer une rançon.
Et d’où nous vient justement cette terminaison ? D’une concurrence avec l’anglais qui a tourné en faveur de la francophonie. Les ordinateurs ont commencé à fleurir dans le monde anglo-saxon. Avec des premiers mots importants : hardware et software. Le hardware désigne les machines, les constructions concrètes, la quincaillerie, si l’on veut reprendre un sens plus ancien du mot. En face de ça, le software, marchandise légère, ce sont les programmes. On a donc traduit hardware en français par matériel. Et pour trouver le symétrique, en mimant le couple de mots anglais hardware/software, on a inventé un mot qui rimait avec matériel. Ainsi est né le logiciel et ainsi est né ce suffixe -ciel, associé aujourd’hui à l’univers des ordinateurs.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Rançongiciel

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.