#Французский язык в новостях

Outil

mots-actu_o.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

De quels outils disposent les médecins pour lutter contre le Covid 19 ? Question posée et entendue sur Rfi. Question tout à fait pertinente, c’est-à-dire qui correspond à notre situation. Mais question étonnante quand même dans sa formulation : en effet, elle contient le mot outil. Est-ce que, il y a dix ou vingt ans, on aurait utilisé ce mot ? Probablement pas ! C’est qu’il est à la mode. Il est pourtant fort ancien, et a une apparence plutôt modeste. C’est bien pour ça, paradoxalement, qu’il est à la mode : il a été porté par cette absence apparente de prétention. Alors quels outils ? Les réponses peuvent être multiples : les masques sont des outils, le gel qui sert à se laver les mains est un outil. Le vaccin évidemment, serait un outil idéal, mais il est encore à venir ! Par ailleurs, peut-on considérer les gestes barrières, la distance à observer entre nous dans l’espace public et privé comme des outils. Oui d’une certaine façon, ce qui montre bien que l’usage du mot s’est étendu, à proportion de son succès. L’outil, au départ objet concret, peut désigner un comportement !

Outil est un mot bien vieux. Ca se voit d’ailleurs, avec cet « l » final qu’on ne prononce pas.. Il est lointainement de la même famille que l’adjectif utile, et il a un doublet, c’est-à-dire un cousin à l’évolution différente, plus savante, plus proche du mot latin qui est leur ancêtre à tous deux : c’est l’ustensile. Et l’outil, c’est donc l’instrument, l’objet fabriqué pour servir à une fonction précise. On pense d’abord aux artisans, ou aux jardiniers par exemple : le marteau, le tournevis, le râteau etc. Et puis il est devenu plus technologique – l’ordinateur, et peut même pour donner un certain effet s’appliquer à ces abstractions : le bluff, le mensonge sont de bons outils pour les ambitieux sans scrupule.

Mais depuis quelques années, le mot a eu un succès et un usage politique assez inattendus, et qui pourtant s’explique. Lors d’une interview télévisée, François Hollande, président de la République de 2O12 à 2017 parle d’abord de simples outils pour désigner des mesures précises, mais aux dénominations techniques, administratives, qui sentent leur énarque : pacte de compétitivité, réforme du marché du travail, emplois d'avenir, contrats de génération. Et ensuite, comme pour démontrer l’efficacité mécanique de ses propositions, il les range tous dans une même boîte ! La boîte à outils présidentielle est née. La formule a été raillée, et il lui a souvent été reproché de s’être mis dans la peau du garagiste débonnaire, à la salopette avantageuse et qui met les mains dans le cambouis. Mais à cette époque, ce genre d’image contrastait avec un discours plus abstrait ou plus grandiloquent.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias