#Французский язык в новостях

Monde

mots-actu_m.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Salman Rushdie fait paraitre un nouveau roman, roman-monde dit-on. Pourquoi un roman-monde ? Il faudrait peut-être le lire pour avoir la réponse, mais l’expression fait réfléchir. En effet bien souvent, en ce moment, on parle de roman-monde, de littérature-monde, voire de tout monde. Avec cette manière d’accrocher le mot monde au mot qui précède, à l’aide d’un tiret. Cette mode a maintenant une dizaine d’années. En effet, c’est en 2007 qu’apparait cette expression littérature-monde qui devait avoir tant de succès. Quelques écrivains et intellectuels s’insurgent contre l’aspect franco-français de la littérature : La France et sa culture sont de puissants aimants. Et l’activité littéraire française tourne largement autour de la France, et même de son centre parisien. La Francophonie pourtant ne se limite pas à cette petite sphère : elle déborde fortement les frontières, et on écrit en français ailleurs qu’à Paris et ailleurs qu’en France. La littérature devrait s’en faire davantage l’écho, refléter des préoccupations, des histoires dont l’accent français soit moins fort ! Et c’est cette idée qui a conduit à cette autre idée du Tout -Monde, proposée par Édouard Glissant.

Alors on peut penser que cette idée n’appartient plus en propre à la culture francophone puisque le dernier roman de Rushdie est qualifié de roman-monde, alors que bien sûr il a été écrit en anglais, par cet auteur anglophone, d’origine indienne.

Et de toute façon ce monde évoque bien des choses. Avec d’abord une idée très globalisante : le monde d’est d’abord la terre, c’est-à-dire l’ensemble de ce qu’on connait. Ce n’est pas l’Univers, certes, mais il s’en faut de peu, et l’image renvoie plus ou moins à la totalité de ce qu’on connait et de ce qu’on peut connaitre. Ce qui permet de comprendre des interrogations comme « Y a-t-il plusieurs mondes ? » Le Nouveau-Monde a désigné l’Amérique à une époque où l’on avait l’impression de découvrir un étonnant ajout à ce qu’on connaissait. Quant à l’Autre monde, en général il désigne l’au-delà, ce qui nous attend après la mort.

Mais depuis quelques années, on s’ingénie en France à parler des musiques du monde d’abord, puis des cuisines du monde, des cultures du monde… Et l’expression s’attache particulièrement à faire penser à tout ce qui dans le monde n’est pas occidental. Comme si c’était une façon de se souvenir qu’il existe autre chose que les pays et les sociétés dominantes, anciennement colonisatrices. Drôle d’expression donc, qui évoque un vague exotisme, qui n’est pas du tout employée par ceux qui inventaient le Tout-monde ou la littérature-monde. Mais cette expression permet peut-être de comprendre pourquoi ces nouvelles idées ont pris ces noms-là !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Monde

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.