#Французский язык в новостях

Journal en français facile 30/06/2022 20h00 GMT

Studio RFI
OTAN : les défis croissants posés par la Chine et par la Russie ; et autres nouvelles.

Transcription

Anne Corpet : RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bienvenue dans le Journal en français facile présenté ce soir avec Zéphirin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Anne, bonsoir à toutes et à tous.

AC : Le sommet de l'Alliance Atlantique s'est achevé à Madrid ce jeudi. L'OTAN a évoqué les défis croissants posés par la Chine et par la Russie. Pékin a réagi et a dénoncé une « volonté de salir la Chine ».

ZK : Le tribunal correctionnel de Bruxelles a rendu son jugement dans le procès des complicités belges dans les attentats du 13 novembre 2015 commis à Paris. En France, une peine rarissime a été prononcée hier contre Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des commandos terroristes.

AC : Améliorer l'accès aux services des hôpitaux en France : c'est l'objectif de la mission « Flash » confiée par Emmanuel Macron au président du syndicat Samu-Urgences. Il a rendu son rapport aujourd'hui. 

ZK : Les Nations Unies au chevet des océans : l'ONU organise une grande conférence sur le sujet cette semaine à Lisbonne. Il faut agir vite. Les océans sont indispensables à la vie sur terre, et ils souffrent de multiples maux.

-----
 
ZK : Le sommet de l'OTAN s'est conclu ce jeudi à Madrid. L'alliance a réaffirmé son engagement à soutenir l'Ukraine.

AC : L'OTAN a décidé de renforcer ses effectifs, sur son flanc est, et de s'étendre à deux nouveaux pays, la Suède et la Finlande. Et puis cette première à l'issue du sommet de l'Alliance Atlantique : en plus de la Russie, le bloc occidental a qualifié l'attitude de la Chine de défi lancé aux intérêts stratégiques des pays-membres de l'Alliance. Vincent Souriau.

C'est une petite révolution, car ce terme de défi chinois fait son apparition dans ce que l'on appelle le concept stratégique de l'OTAN. En quelque sorte l'équivalent de sa Constitution, sa feuille de route jusqu'aux années 2030. Qui fixe la doctrine de l'Alliance atlantique, qui sont ses ennemis, comment gérer son voisinage et avec quels moyens. À l'issue du sommet de Madrid, on y lit que la Chine prend pour cible les membres de l'OTAN et qu'elle entrave sa sécurité à travers des cyberopérations malveillantes, une rhétorique agressive et des méthodes de désinformation. Les Occidentaux s'attardent sur le partenariat stratégique approfondi signé entre la Chine et la Russie et fustigent leurs tentatives mutuelles de miner l'ordre international. Et si Pékin n'est pas désignée comme un adversaire de l'Alliance, ses membres écrivent que la Chine emploie un large éventail d'outils politiques, économiques et militaires afin d'accroître son influence, et qu'elle dissimule sa stratégie, ses intentions et l'ampleur de son renforcement militaire. Faut-il pour autant couper les ponts ? Non, conclut le document final : nous restons ouverts à une relation constructive avec Pékin, sans rien céder de nos principes.

ZK : La situation à Lyssytchansk, ville de l'Est de l'Ukraine sous pression de l'armée russe, est « extrêmement difficile ».

AC : C'est ce qu'a dit ce jeudi le gouverneur de Lougansk qui parle de bombardements « très puissants ». Ces frappes rendent impossibles les évacuations de civils. 15 000 personnes sont prises au piège dans la ville. Les Russes se sont en revanche retirés de l'Ile aux serpents, une position stratégique occupée depuis les premiers jours de l'invasion. L'ilot situé dans la mer Noire au large d'Odessa était bombardé sans relâche par les forces ukrainiennes qui se sont félicitées de ce retrait. 

ZK : Sept morts au Soudan ce jeudi lors d'une manifestation contre le coup d'État qui a conduit les militaires au pouvoir.

AC : Les Soudanais manifestent chaque semaine depuis le coup d'État d'octobre dernier pour demander le retour des civils au pouvoir. Des dizaines de milliers de personnes étaient dans la rue aujourd'hui. Depuis le mois d'octobre, 110 manifestants ont été tués, des milliers d'autres blessés par les forces de l'ordre qui selon l'ONU tirerait régulièrement à balles réelles sur la foule.

ZK : Le tribunal correctionnel de Bruxelles a rendu ce jeudi son jugement dans le procès des complicités belges dans les attentats qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre 2015.

AC : Oui, ce procès visant 14 complices présumés des commandos jihadistes auteurs des pires attentats jamais commis en France. La plupart devaient répondre de « participation aux activités d'un groupe terroriste ». Le tribunal a prononcé quatre relaxes, une peine de travail, et du sursis pour le « logeur » de Salah Abdeslam à la fin de sa cavale.

ZK : En France, Salah Abdeslam a justement écopé hier d'une peine rarissime.

AC : Oui, le seul membre encore en vie des commandos terroristes a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible, tout comme cinq autres personnes jugées en leur absence. Cette peine, la perpétuité réelle, créée en 1994, initialement pour les auteurs de meurtre avec viol, torture ou acte de barbarie sur des mineurs, n’avait jusqu’ici été prononcée que quatre fois, contre des meurtriers d'enfants. Marine de La Moissonnière.

L'espoir de libération est infime. Tout aménagement de peine est impossible pendant 30 ans. Au bout de cette durée, l'accusé peut demander au tribunal de lever ce verrou, mais il faut réunir un certain nombre des garanties, notamment de réadaptations sociale, et surtout il faut l'avis des victimes. C'est « une peine de mort lente » ont dénoncé les défenseurs de Salah Abdeslam lors de leur plaidoirie. Ses avocats qui critiquent aujourd'hui la lecture du droit faite par la Cour. La Cour qui a estimé que le Français de 32 ans est co-auteur de tous les crimes commis le 13 novembre. Les différents lieux des attentats constituants, selon les magistrats, « une scène de crime unique ». Même s'il n'était pas au Bataclan, Salah Abdeslam est condamné comme s'il avait tiré sur les policiers ce soir-là. Un crime passible de la perpétuité incompressible depuis 2011. Ce n'est que depuis 2016, suite aux attaques du 13 novembre justement, que les actes terroristes sont également concernés par la perpétuité réelle. Mais cette loi n'est pas rétroactive. C'est donc par le biais de cette tentative de meurtre sur policiers que la Cour a pu condamner Salah Abdeslam à cette peine, pas pour l'assassinat de 130 personnes.

ZK : Améliorer l'accès aux services d'urgences dans les hôpitaux français, c'est l'objectif d'un rapport rendu ce jeudi à la Première ministre française.

AC : Et le rapport a été commandé par Emmanuel Macron au président du syndicat Samu-Urgences France. Il contient une quarantaine de propositions. Il s'agit dans un premier temps de permettre un fonctionnement normal des urgences pendant l'été. La période estivale est en effet considérée « à haut risque » pour ces services indispensables. Perla Msika.

On trouve, d'abord, une mesure phare : réguler les admissions à l’hôpital. Pour limiter la surcharge des services d’urgence, le rapport du Docteur François Braun préconise d'une part un triage paramédicale à l'entrée des urgences, et d'autre part un filtrage via le standard téléphonique du SAMU. Une proposition qui implique d'augmenter les effectifs du centre d’appel et de sensibiliser les citoyens sous le slogan « Avant de vous déplacer, appelez ! ». Le rapport demande aussi une revalorisation du travail de nuit pour le personnel hospitalier et pour les médecins libéraux en consultation. Autre proposition : limiter l'accès de certains services aux seules urgences vitales, en particulier la nuit. Cette mesure, provisoire, compte « mutualiser les moyens de plusieurs services en un seul site ». Elle vise les lieux les plus surchargés comme le CHU de Toulouse ou de Bordeaux par exemple. 

ZK : Les Nations Unies au chevet des océans.

AC : Pour tenter de restreindre les excès de la pêche, une solution est présentée comme durable : l’aquaculture. Elle dépasse la pêche de capture. Simon Rozé.

214 millions de tonnes, c’est la production en 2020 des pêcheries et de l’aquaculture. L’humanité consomme toujours plus de produits de la mer, 20 kilos par personne par an en moyenne. C’était deux fois moins dans les années 60. Marc Taconet de la FAO a travaillé sur ce rapport : « la croissance soutenue, quand même, de la production des secteurs est essentiellement liée depuis les années 90 à une croissance de production des secteurs aquacoles. Ce qui veut dire qu'on peut mettre en œuvre un certain nombre de mesures qui permettront une production plus importante et durable environnementalement et socialement ». La FAO préconise ainsi d’intensifier l’aquaculture aux dépens de la pêche de capture. Cette dernière a toujours des effets particulièrement néfastes, un tiers des stocks pêchés ne le sont pas de façon durable et ce mauvais chiffre augmente. Guillermo Antonio Crespo est chercheur au Stockholm Resilience Center : « Les chiffres de la surpêche présentés par la FAO sont terrifiants, et on se dirige vers le mur. Nous avons une population en croissance qui a besoin de plus de produits de la mer et l’ONU nous dit année après année qu’on continue de surpêcher. Donc, est-ce que l’aquaculture est la solution ? Oui, elle peut être une source de nutriments. Mais toutes ses formes ne sont pas durables. Elle peut entrainer la dégradation de mangroves ou de littoraux, elle a donc besoin d’infrastructures. Ce n’est pas aussi simple que cela. » Les besoins sont croissants, les pratiques souvent non durables. Face à ce constat, la FAO plaide pour un changement des pratiques en faveur de ce qu’elle appelle une transformation bleue. Simon Rozé, Lisbonne, RFI.

AC : 22h10 à Paris, c’est la fin de ce Journal en français facile. Merci à Fabrice Violet pour la réalisation

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias