#Французский язык в новостях

Journal en français facile 27/11/2021 20h00 GMT

27 ноября 2021
Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI, il est 21h00 à Paris, 20h00 en temps universel.

Charlotte Derouin : Bienvenue si vous nous rejoignez pour ce Journal en français facile. Avec moi pour le présenter Zéphyrin Kouadio. Bonsoir.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Charlotte, bonsoir à toutes et à tous.

CD : À la Une, Omicron, le nouveau variant du Covid-19 qui affole le monde entier. De nombreux pays ont pris des mesures pour freiner sa propagation, sa diffusion, en suspendant notamment la plupart des vols à destination et en provenance d'Afrique australe.

ZK : À Cuba, il y a un an, des artistes et des intellectuels manifestaient dans les rues pour demander plus de liberté d'expression. Le début d'un mouvement de contestation du pouvoir communiste qui s'est installé durablement sur l'île.

CD : À Madrid, des dizaines de milliers de manifestants dans les rues pour protester contre la réforme de la loi sur la sécurité citoyenne. C'était principalement des membres des forces de l’ordre qui dénonce un affaiblissement de leurs moyens d'action.

ZK : Il avait écrit les paroles de West Side Story, le compositeur américain Stephen Sondheim est décédé à l'âge de 91 ans.

-----

ZK : Un nouveau variant du Covid-19 provoque l'inquiétude.

CD : Omicron, c'est son nom, a été détecté pour la première fois en Afrique du Sud cette semaine, et il est potentiellement très contagieux. Ce nouveau variant du Covid-19 est déjà présent en Europe. Après un premier cas détecté en Belgique hier, aujourd'hui l'Italie annonce un cas confirmé. Deux cas ont aussi été découvert en Allemagne et deux en Grande-Bretagne. Le variant Omicron est jugé préoccupant par l’Organisation mondiale de la santé. Il faudra plusieurs semaines aux scientifiques pour savoir si ce nouveau variant est plus dangereux que les autres. En attendant, Romain Lemaresquier, de nombreux pays ont suspendu les vols en provenance ou à destination de l'Afrique australe.

Depuis plus de 24 heures maintenant, les décisions de fermer les frontières aux vols en provenance d’Afrique australe et d’Afrique du Sud en particulier se multiplient. Il s’agît là des premières mesures prises pour tenter de freiner l’arrivée de ce nouveau variant. Les États-Unis, le Canada et le Brésil ont ainsi décidé de suspendre les vols en provenance de cette région. Une décision également prise par de nombreux pays européens alors que des premiers cas auraient été détectés sur le vieux continent : le premier notamment en Belgique, ce vendredi, sur un voyageur qui revenait d’Égypte. La Russie compte également appliquer des restrictions pour les vols en provenance d’Afrique du Sud et des pays voisins, tout comme certains pays du golfe, tandis que le Japon compte durcir les conditions d’entrée sur son territoire avec dix jours d’isolement à respecter. Des réactions dénoncées par le ministre sud-africain de la Santé qui les jugent injustifiées et qui les met sur le compte de la panique. Des nouvelles mesures annoncées alors qu’une partie de la planète fait face à une nouvelle vague pandémique. C’est bien un nouveau vent de panique qui souffle sur la planète alors que l’OMS n’a toujours pas confirmé la dangerosité de ce nouveau variant.

CD : Romain Lemaresquier.
Et aux Pays-Bas, 61 passagers de deux avions en provenance de Johannesburg ont été testés positifs hier à leur arrivée à Amsterdam. Ils ont été placés sous surveillance en attendant de savoir s'ils avaient été infectés ou non par ce variant Omicron.

ZK : Il y a un an, une mobilisation exceptionnelle avait lieu à Cuba.

CD : Plus de 200 artistes et intellectuels étaient descendus dans les rues pour dénoncer l’intervention des forces de l’ordre contre un collectif de jeunes artistes opposés au pouvoir en place. Depuis, il y a eu d’autres manifestations mais les autorités sont très sévères et répriment les manifestants, beaucoup sont arrêtés. C'est le cas de l’opposant Manuel Cuesta Morua qui pense que, malgré les risques, le mouvement de contestation a fini par s’installer durablement sur l'île.

« Le mouvement de contestation et les manifestations ont commencé à s’installer définitivement comme un fait social à Cuba. Le 27 novembre a été un évènement important qui a donné une grande visibilité au secteur culturel et aux jeunes artistes. Le rassemblement s’est appuyé sur le mouvement San Isidro, fondé par des intellectuels en 2018, dans l’objectif de réclamer la liberté d’expression, la liberté artistique et le droit de manifester. Donc oui, le 27 novembre a été un moment important. Mais il ne faut pas oublier que bien avant il y a déjà eu des manifestations dans de nombreuses villes à travers le pays. Des manifestations petites avec des réclamations concrètes. Cela montre clairement que la société cubaine a changé. Elle est devenue une société dans laquelle les gens n’hésitent plus à exprimer leurs demandes face à un état d’insatisfaction. Moi j’appelle ce processus une lente mais importante "démocratisation sociale" qui s’exprime à travers de ces manifestations et qui a eu son moment culminant avec le grand rassemblement du 11 juillet dernier. »

CD : Des propos recueillis par Achim Lippold.

ZK : RFI, 20h06 à Ougadougou. Journée tendue dans la capitale du Burkina Faso.

CD : Les forces de sécurité ont dispersé des centaines de manifestants qui dénonçaient l'incapacité du pouvoir à contrer la violence jihadiste. Mobilisation à l'appel de l'opposition et d’une partie de la société civile. Les policiers anti-émeutes ont tiré du gaz lacrymogène pour empêcher les manifestants de se rassembler place de la Nation, dans le centre-ville. Et plusieurs quartiers de la capitale ont aussi été concernés, des jeunes en colère ont érigé des barricades et incendié des pneus pour empêcher les gendarmes et les policiers de venir disperser d'autres rassemblements.

ZK : En Espagne, cette manifestation aujourd'hui en milieu de journée entre la Puerta del Sol et le ministère de l’Intérieur.

CD : À Madrid, des milliers de personnes ont défilé pour protester contre l’intention du gouvernement socialiste de modifier la loi sur la sécurité citoyenne. Dans les rangs des manifestants, principalement des forces de l’ordre qui protestent contre des mesures affaiblissant les policiers face aux délinquants, François Musseau.

Des policiers nationaux, des policiers municipaux ou régionaux, mais aussi des gardes civils, sans compter leurs familles et de nombreux sympathisants, simples citoyens. Tous se disent en colère contre le projet de loi du gouvernement visant, selon eux, à diminuer les droits et les compétences des forces de l’ordre et à favoriser donc ceux qui violent la loi. Maria Jesus s’est déplacée avec son mari, policier municipal dans une commune du sud de Madrid : « Je suis venue pour soutenir les forces de sécurité, aussi bien les policiers que les gardes civils car les autorités s’en prennent à eux de manière incroyable. Tous les droits qu’elles donnent aux délinquants, elles les enlèvent à la police. » On peut voir des centaines et des centaines de membres des forces de l’ordre. On peut juste voir des drapeaux espagnols et les sigles de l’essentiel des syndicats policiers. Parmi les manifestants, figurent aussi les représentants des trois partis de droite, pour lesquels l’initiative des socialistes met en danger la sécurité du pays. Luis, garde civil à la retraite, abonde dans ce sens : « Tout ce qu’il nous reste, c’est la police. Sinon, on va devenir un nouveau Venezuela. C’est horrible. Ils nous mènent tout droit à la destruction de l’Espagne. » La date du vote de la loi n’a pas été fixée, mais les manifestants ont promis de protester jusqu’au bout pour éviter une loi qu’ils jugent dangereuse. François Musseau, Madrid, RFI.

ZK : Il était une légende de Broadway.

CD : Stephen Sondheim, figure incontournable de la comédie musicale, est décédé à l'âge de 91 ans. Le compositeur et parolier américain avait notamment écrit les paroles de West Side Story. Son portrait avec Carmen Lünsmann.

C'est la fusion entre les notes et les mots que Stephen Sondheim maîtrise comme aucun autre. Ayant commencé à gagner sa vie avec des mots croisés à New York, ce fils d'un couturier juif n'a que 25 ans lorsqu'on lui confie les paroles d'une nouvelle version de Roméo et Juliette, devenu mythique sous le nom de West Side Story. Toujours plus attiré par les drames que les divertissements, Stephen Joshua Sondheim a vécu une enfance qui n'a rien d'un conte de fée. Abandonné par son père à 10 ans, maltraité par sa mère, il se lie d'amitié avec le fils d'Oscar Hammerstein, « le » librettiste du moment pour la comédie musicale. Ce dernier le prend sous ses ailes et le guide au sommet. Fasciné par Ravel et Satie, le swing et la musique contemporaine, Stephen Sondheim crée des œuvres aussi différentes que Sweeney Todd, un barbier qui massacre ses clients, ou une balade autour du peintre George Seurat. Il sera interprété par Madonna, Frank Sinatra et Barbra Streisand et richement récompensé - par la gloire - et huit Grammy et huit Tony Awards, un Oscar, un Prix Pulitzer et la médaille présidentielle de la Liberté de la part de Barack Obama.

CD : Carmen Lünsmann du service culture de RFI.

C’est ainsi que s’achève ce Journal en français facile, merci de l’avoir suivi.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias