#Французский язык в новостях

Journal en français facile 27/06/2018 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Nathanaël Vittrant : RFI il est 20h en temps universel, 22h à Paris. Soyez les bienvenus dans cette édition du Journal en français facile, à mes côtés pour le présenter : Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Nathanaël, bonsoir à tous.

NV : À la Une, un des 9 juges de la Cour Suprême aux États-Unis va prendre prochainement sa retraite. C’est donc Donald Trump qui va pouvoir nommer son successeur. Cette instance judiciaire est très importante dans le pays, c’est elle qui a le dernier mot pour dire si une loi respecte ou non la constitution.

SB : La Russie a confirmé : il y aura bien un sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine dans les prochaines semaines.

NV : La cour de justice internationale va devoir se prononcer sur l’embargo imposé au Qatar par ses voisins. Doha a porté plainte contre Abou Dabi.

SB : L’Allemagne éliminée de la coupe du monde de football en Russie après sa défaite surprise contre la Corée du Sud.

NV : Qualification en revanche du Brésil après sa victoire contre la Serbie.

-----

SB : On évoquait hier la décision de la Cour suprême aux États-Unis en faveur de Donald Trump sur l’immigration, la plus haute autorité judiciaire américaine qui devrait pencher encore un peu plus à l’avenir pour les conservateurs...

NV : La cour est composée de 9 juges nommés à vie par les présidents américains. Et l’un de ces juges a décidé de prendre sa retraite. Anne Corpet, on vous retrouve en direct de Washington. Anne, c’est donc Donald Trump qui va pouvoir nommer son remplaçant. Anne Corpet correspondante de RFI à Washington, merci Anne.

Oui le président américain vient de l’annoncer « nous allons immédiatement entamer notre quête d’un nouveau juge pour la Cour suprême ». Donald Trump a rendu hommage au juge Anthony Kennedy qui a annoncé sa retraite : « Un homme que je respecte depuis longtemps, un grand juge doté d’une incroyable vision. Il sera regretté » a-t-il déclaré. Anthony Kennedy était un juge qui donnait la majorité tantôt aux conservateurs, tantôt aux progressistes ; il s’était par exemple prononcé en faveur du mariage entre personnes de même sexe. Il a servi pendant trente ans à la Cour suprême et son vote a souvent été décisif. Donald Trump risque de nommer un homme moins mesuré, plus franchement conservateur, pour le remplacer. Ce sera le deuxième juge de la Cour suprême que le 45e président nommera en moins de deux ans : Donald Trump est certain de marquer ainsi de manière durable son empreinte sur la plus haute instance judiciaire du pays. Le juge choisi par le président devra être confirmé par le sénat. Le chef de la majorité républicaine a annoncé que le vote aurait lieu cet automne.. En 2016, Mitch Mc Connell avait bloqué la nomination d’un juge désigné par Barack Obama, au motif de la tenue cette année-là de l’élection présidentielle. Il ne semble pas avoir les mêmes scrupules à la veille des élections de mi-mandat.

SB : Donald Trump qui pourrait rencontrer Vladimir Poutine dans les prochaines semaines.

NV : Le président américain et le président russe ne se sont pas encore rencontrés en tête à tête. Moscou et Washington se sont mis d’accord pour organiser un sommet entre les deux hommes. On ne connaît pas encore la date ni le lieu de cette rencontre, mais elle aura lieu dans un pays tiers, c’est-à-dire ni en Russie ni aux États-Unis.

SB : La Pologne a fini par reculer en apportant des modifications à une loi polémique sur l’holocauste.

NV : L’holocauste c’est à dire l’extermination des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y avait 3 millions 200 000 juifs en Pologne avant la guerre, seuls 200 000 ont survécu. Et le gouvernement polonais voulait punir de prison ceux qui estimaient que la Pologne avait été parfois complice de ce massacre. Sous la pression d’Israël et des États-Unis, les députés ont fini par abandonner ce projet.

SB : La Cour Internationale de Justice examine en ce moment une plainte déposée par le Qatar contre les Émirats arabes unis.

NV : Cette Cour est située à La Haye, aux Pays bas. Les Émirats arabes unis, mais aussi l’Arabie Saoudite, Bahreïn et l’Égypte ont imposé un embargo au Qatar depuis un an. C’est-à-dire qu’ils ont fermé leurs frontières et interdit à leurs entreprises de faire du commerce avec le pays. Doha accuse donc son voisin de « violations des droits de l’Homme ». Murielle Paradon

Le 5 juin 2017, 4 pays, dont les Émirats arabes unis, décident d’isoler le Qatar, accusé de financer le terrorisme, ce que Doha dément. Conséquence : les frontières ferment, des milliers de Qatariens se retrouvent bloqués hors de chez eux, des familles sont séparées. Le Qatar accuse les Émirats de bafouer les droits de ses ressortissants sur son territoire. Il réclame à la Cour Internationale de Justice de mettre fin à ces discriminations et exige des réparations financières. De leur côté, les Émirats, mais aussi l’Arabie saoudite, deux pays à l’origine de l’embargo, viennent d’annoncer qu’ils feraient également appel à la Cour Internationale de Justice. Ils accusent le Qatar d’avoir violé leur espace aérien. Cette crise dure depuis plus un an et elle n’a toujours pas été résolue diplomatiquement. La Cour internationale de Justice, la plus haute instance judiciaire des Nations Unies, est donc sollicitée. Mais si elle peut juger des différends entre des États, elle ne dispose pas de moyens coercitifs pour faire appliquer ses décisions.

SB : L’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen tente de négocier pour éviter un assaut contre le port d’Hodeïda.

NV : La coalition arabe emmenée par les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite veut reprendre cette ville stratégique aux rebelles Houthis. Mais Hodeïda est aussi le point d’entrée de 4/5ème des produits de première nécessité au Yémen et beaucoup craignent que la crise humanitaire ne devienne hors de contrôle si les combats se poursuivent. L’émissaire de l’ONU a rencontré le président yéménite en exil Mansour Hadi après avoir déjà rencontré des représentants Houthis.

SB : On continue avec la première grosse surprise de cette coupe du monde de football : l’Allemagne, championne du monde en titre est éliminée

NV : Ce n’était pas arrivé depuis 1986. Les Allemands ont été battus 2-0 pour leur dernier match de poule, battus par la Corée du Sud. Pour les fans, la déception est énorme comme l’a constaté Delphine Nerbolier qui a suivi le match devant un écran géant à Berlin.

Le commentateur le confirme, l’Allemagne quitte la coupe du monde de football. Le choc est rude pour les fans venus regarder le match sur grand écran, le silence est pesant, tête dans les mains, regard dépité, Judith tire le bilan de cette coupe du monde catastrophique pour la Manschaft. Son : « une élimination méritée de bout en bout ils n’ont pas réussi a créer un esprit d’équipe » un peu plus loin, Toni un Berlinois d’une vingtaine d’années, regrette lui aussi les mauvaises performances des champions du monde en titre. « Je suis déçu, ils auraient du être plus entreprenants au lieu de se retenir, jusquà la dernière minute du match ». Qui est responsable de cette élimination ? Les discussions ont déjà commencé parmi les supporters. Une chose est sûre pour Patrick, si les Allemands sont éliminés, la coupe du monde elle se poursuit. Son 3 je vais continuer à boire des bières et je vais croiser les doigts pour les autres équipes ! Berlin RFI.

NV : La bière qui va devoir consoler aussi les supporters serbes. Le Brésil s’est qualifié pour les 8es de finale en battant la Serbie 2-0. Neymar et ses coéquipiers terminent premiers de leur groupe devant la Suisse. Les autres qualifiés du jour sont le Mexique et la Suède.

SB : On termine avec un voyage spatial qui aura duré 4 ans...

NV : Celui de la sonde japonaise Hayabusa 2. Sa destination c’est un astéroïde, baptisé Ryugu. Elle doit l’étudier sous les angles. Après Rosetta et Philae, c’est une nouvelle aventure robotisée qui commence, à 285 millions de kilomètres de la Terre. Simon Rozé.

La légende japonaise dit qu’un pécheur s’en est une fois allé, sur le dos d’une tortue, dans le Ryûgû -joo : le palais sous marin d’un dragon d’où il déroba une petite boîte mystérieuse. En 2018, c’est hayabusa 2 qui part à l’assaut de Ryugu, un astéroïde, dont elle va prélever quelques milligrammes de poussière pour les ramener sur Terre. Ryugu c’est un objet bien particulier : c’est ce qu’on appelle un astéroïde de type C, comme carbonné, qui intéresse particulièrement les astronomes, car ils sont anciens, probablement contemporains de la création du système solaire il y a 5 milliards d’années. C’est donc cette formation, par ricochet, qu’on va étudier. Pour ce faire, Hayabusa 2 recevra un petit coup de main européen appelé Mascot. Stefan Ulamec, est son responsable à l’agence spatiale européenne. La sonde va larguer un petit atterrisseur de la taille d’une boîte de chaussure, c’est Mascot. Il pèse seulement 10 kilogrammes, il n’embarque que 4 instruments scientifiques, mais il nous permettra de faire de belles découvertes avec la sonde hayabusa 2. La sonde va étudier quelques mois l’astéroïde Ryugu avant de larguer l’atterrisseur, il faudra attendre le mois d’octobre pour Mascot débute sa mission.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias