#Французский язык в новостях

Journal en français facile 21/10/2020 20h00 GMT

21 октября 2020
Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile. 

À la une ce soir : l'hommage national à Samuel Paty. L'enseignant assassiné en fin de semaine dernière à Conflans-Sainte-Honorine. « Samuel Paty était de ces professeurs que l'on n'oublie pas » a déclaré le Président Emmanuel Macron. Vous l'entendrez dans un instant.

Un accord sur une réforme de la PAC. La PAC c'est la Politique Agricole Commune, dans l'Union européenne. Cet accord conclu entre les 27 prévoit de rendre la PAC plus respectueuse de l'environnement. Il doit maintenant être soumis aux députés européens.

Dans ce Journal en français facile une étude qui montre qu'une grande partie de la population mondiale ne souhaitera pas se faire vacciner contre le coronavirus, quand le vaccin sera disponible.

Et puis les aventures de Lucky Luke, un nouvel album de la bande dessinée créée en 1944 sortira vendredi.

------

RA : La Légion d'honneur a été décernée à Samuel Paty à titre posthume, c'est-à-dire après son décès. Samuel Paty est l'enseignant assassiné vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine près de Paris, et qui quelques semaines plus tôt avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet lors d'un cours consacré à la liberté d'expression. Sa mort a bouleversé la population française et aujourd'hui un hommage national lui était rendu dans la cour de la Sorbonne, en présence du Chef de l'État. Emmanuel Macron qui a prononcé un discours au cours duquel il a tenu à souligner le professionnalisme de Samuel Paty. On écoute le Président français.

Samuel Paty aimait passionnément enseigner. Et il le fit si bien. Dans plusieurs collèges et lycées jusqu'à celui de Conflans-Sainte-Honorine. Nous avons tous, ancrés dans nos cœurs, dans nos mémoires, le souvenir d'un professeur qui a changé le cours de notre existence. Vous savez, cet instituteur qui nous a appris à lire, à compter, à nous faire confiance. Cet enseignant qui ne nous a pas seulement appris un savoir, mais nous a ouvert un chemin. Par un livre, un regard, un instant passé, par sa considération. Samuel Paty était de ceux-là. De ces professeurs que l'on n'oublie pas. De ces passionnés capables de passer des nuits à apprendre l'histoire des religions pour mieux comprendre ses élèves, leurs croyances. De ces humbles qui se remettaient mille fois en question. Comme pour ce cours sur la liberté d'expression et la liberté de conscience, qu'il préparait depuis juillet.

RA : Emmanuel Macron ce soir dans la cour de la Sorbonne lors de l'hommage national à Samuel Paty. Du côté de l'enquête sept personnes devaient être présentées aujourd'hui à un juge pour complicité d'assassinat terroriste. Parmi elles, deux mineurs de 14 et 15 ans qui sont accusés d'avoir désigné l'enseignant au meurtrier en échange d'une somme d'argent.

Un nouveau modèle pour la PAC, la Politique Agricole Commune, c'est ce qui ressort d'un accord qui a été conclu ce matin entre les ministres de l'Agriculture de l'Union européenne après une longue nuit de débats. Cet accord propose d'aller vers une agriculture plus verte, donc plus respectueuse de l'environnement. Il doit encore faire l'objet d'un vote au Parlement européen avant d'être validé. Mais déjà que propose ce texte, éléments de réponse avec Pierre Benazet à Bruxelles.

La politique agricole commune reste le premier poste de dépenses de l’Union européenne : plus de 55 milliards d’euros par an, près de 40% du budget. Mais désormais, les aides agricoles seront de plus en plus soumises au respect de normes environnementales. La proposition des 27 ministres de l’Agriculture revient selon eux à simplifier la PAC, augmenter les aides aux petites exploitations et simplifier leur contrôle et surtout imposer des objectifs de verdissement avec par exemple le système dit des « éco-régimes », des aides directes aux agriculteurs qui participent à des programmes pour le respect de l’environnement. Chaque État devrait consacrer un cinquième de l’enveloppe européenne à ces éco-régimes. Il y a eu d’importantes difficultés à concilier la position des pays d’Europe centrale et surtout d’Europe orientale, ces derniers craignant de perdre une partie de leur enveloppe le temps que leurs exploitations se mettent en conformité. En face les pays d’Europe de l’ouest étaient globalement favorables à des objectifs encore plus ambitieux, avec par exemple 30% d’éco-régimes, ce qui est aussi la position du parlement européen. Cette proposition des 27 n’est donc qu’un premier pas et elle risque de provoquer à nouveau de longs débats. Pierre Benazet Bruxelles RFI.

RA : Et le débat a déjà commencé chez les agriculteurs qui se montrent prudents après cet accord. Ainsi la principale organisation européenne d'agriculteurs, le Copa-Cogeca, dit attendre le vote final des eurodéputés sur le dossier mais déjà elle affirme que cette réforme de la PAC « n'est pas parfaite » mais « peut permettre aux agriculteurs et coopératives d'avancer, d'investir dans leurs production tout en devenant plus verts », voilà ce que l'on peut lire dans un communiqué.

La pandémie de coronavirus à présent. Les deux grandes informations du jour : en Irlande le reconfinement de toute la population à partir de ce soir, c'est une première en Europe. Et puis autre première en Europe, l'Espagne qui franchit le seuil du million de cas. Dans ce contexte la course au vaccin se poursuit, deux laboratoires américains ont déjà annoncé leur intention de demander d'ici la fin novembre une autorisation de mise sur le marché de leur vaccin. Évidemment cela changerait complètement la donne sur le front de cette pandémie mondiale. À condition que les gens se fassent vacciner... Car voilà selon une étude publiée dans la revue Nature Medicine, une partie non importante de la population est réticente à se faire vacciner (c'est-à-dire qu'elle émet des doutes). Explications Simon Rozé.

Le vaccin n'est pas encore disponible, que déjà, beaucoup s'en détournent. Selon les auteurs de cette étude menée dans 19 pays durement touchés par le Covi-19. 72% de la population serait prête à se faire vacciner. Ça a l'air beaucoup, mais c'est loin d'être suffisant pour garantir couverture vaccinale efficace. D'autant plus que ces chiffres varient d'une région à une autre. Si 9 Chinois sur 10 sont prêts à prendre un vaccin prouvé sûr et efficace. Ils ne sont que 55 % de Russes. Jeffrey Lazarus, de l'institut de santé mondiale de Barcelone, a mené cette étude. « Nous sommes inquiets car certaines régions ont un niveau d'acceptabilité très bas. Il faut donc comprendre ces réticences à se faire vacciner et y répondre. Sinon, il y a un risque de retarder la reprise en main de la situation. Les autorités doivent faire plus que simplement déclarer un vaccin sûr et efficace. Il faut mener une vraie politique pour retrouver la confiance en répondant aux inquiétudes des communautés, en répondant à ce niveau de défiance historique envers les vaccins. Il faut tenir compte des croyances religieuses et culturelles. » Autre motif d'inquiétude selon Jeffrey Lazarus : cette étude a été réalisée durant l'été. Depuis la question du vaccin est devenue un enjeu politique. La défiance pourrait donc concerner encore plus de monde.

RA : Et puis il est le cow boy le plus connu de la bande dessinée c'est Lucky Luke. Un cow boy c'est historiquement un gardien de troupeaux à cheval dans l'ouest des États-Unis. C'est donc le personnage créé par le dessinateur belge Morris en 1944. Près de 80 ans plus tard un nouvel album de Lucky Luke va paraître ce vendredi en France. Son titre : Un cowboy dans le coton. Pour la première fois Lucky Luke est mis en scène aux côtés d'anciens esclaves noirs. Présentation Sophie Torlotin

C'est la première fois, en quelque 80 albums et 72 ans d'existence, que des personnages noirs décrochent un rôle principal dans un album de Lucky Luke. Le cowboy solitaire découvre qu'il a hérité d'une vieille admiratrice qui lui lègue sa plantation de coton en Louisiane. Toujours flanqué de son cheval Joly Jumper, les quatre Dalton évadés du pénitencier à ses trousses, l'homme qui tire plus vite que son ombre quitte le Kansas pour l'ancien État esclavagiste. Droit et intègre, Lucky Luke compte bien céder le domaine aux anciens esclaves, mais il va avoir fort à faire avec ses voisins, haineux et racistes, membres du Ku Klux Klan. Cet album de bande dessinée résonne avec l'actualité la plus brûlante aux États-Unis, où la question raciale apparaît centrale après les violences policières et la recrudescence du mouvement Black Lives Matter. Pourtant, cela fait quatre ans que le scénariste Jul s'est attelé à cette histoire. Servi par le dessin fluide d'Achdé, cet album parvient à faire rire tout en faisant de la pédagogie sur la réalité de l'esclavage.

RA : Enfin en football suite ce soir de la première journée de la Ligue des Champions. Un club français est sur le terrain c'est l'Olympique de Marseille qui se déplace sur la pelouse des Grecs de l'Olympiakos. C'est le grand retour des Marseillais dans la grande compétition européenne de football après 7 ans d'absence. Et puis on rappelle hier la défaite du Paris Saint Germain face aux Anglais de Manchester United 2-1

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias