#Французский язык в новостях

Journal en français facile 13/01/2021 20h00 GMT

13 января 2021
Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Clémentine Pawlotsky : Vous écoutez RFI, Il est 20h00 en temps universel, 21h00 à Paris et à Bangui. Bonsoir à tous, soyez les bienvenus dans votre Journal en français facile. À mes côtés, Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zephyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Clémentine, bonsoir à toutes et à tous.
 
CP : Dans l'actualité, l'insécurité en Centrafrique. Les rebelles sont actuellement aux portes de la capitale, Bangui, une situation qui inquiète la population. Nous entendrons le reportage de notre correspondante sur place.
 
ZK : Aux États-Unis, les Démocrates veulent sanctionner Donald Trump. Ils accusent le président sortant d'être responsable des émeutes de début janvier au Capitole. Ils ont lancé une 2e procédure de destitution contre lui, à la Chambre des représentants.
 
CP : L'opposant russe Alexeï Navalni annonce qu'il rentrera dans son pays, la Russie, le 17 janvier. Il était soigné en Allemagne depuis plusieurs mois. Il avait été victime d'un empoisonnement présumé, en aout dernier.
  
ZK : Et enfin, des millions de personnes dans le monde suppriment l'application WhatsApp de leur téléphone. Elles n'acceptent pas les nouvelles conditions d'utilisation imposées par le réseau social. Myriam Berbère nous expliquera pourquoi à la fin de ce journal.
 
----
 
ZK : La situation sécuritaire reste tendue autour de Bangui, la capitale de la Centrafrique.
 
CP : Des rebelles ont pénétré, ce matin, dans certains quartiers situés en périphérie de la ville. L'armée centrafricaine, les Casques Bleus de la Minusca et les forces russes ont réussi à repousser les assaillants. Cela a permis de calmer la situation. Mais les violences ont repris, dans l'après-midi, au Nord de Bangui. Les habitants vivent aujourd'hui dans la peur et l'inquiétude. Reportage de notre correspondante en Centrafrique, Charlotte Cosset.
 
[Transcription manquante]
 
CP : Et de leur côté, le secrétaire général de l'ONU Antonio Goutéress et le Conseil de Sécurité de l'ONU condamnent fermement ces attaques près de Bangui. Les Nations unies demandent à toutes les parties de mettre fin à la violence et d'engager un dialogue constructif.
 
ZK : Et puisqu'on parle de l'ONU, 3 Casques bleus de la Minusma, la mission onusienne au Mali, ont été tués. 

CP : Il s'agit de 3 Casques bleus ivoiriens. Leur convoi a été sauté sur un engin explosif. Ça s'est passé aujourd'hui sur l'axe reliant Douentza dans le centre à Tombouctou dans le nord. Selon la Minusma, les Casques bleus ont ensuite été visés par des tirs d'hommes armés non identifiés. Plus tôt dans la soirée, le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujaric, avait annoncé qu'un casque bleu avait été tué, et 7 autres blessés. L'organisation dit avoir ouvert une enquête.
 
ZK : Et justement Clémentine, le président français reçoit, ce soir, son homologue mauritanien pour parler de l'insécurité au Sahel.
 
CP : Le président de la Mauritanie Mohamed Ould Razouani est à Paris. Il dîne ce soir avec Emmanuel Macron au Palais de l'Élysée. Selon la présidence française, les deux dirigeants doivent faire le bilan des actions anti-terroristes menées depuis le sommet de Pau, il y a un an en janvier 2020. Ils doivent aussi préparer le prochain sommet de Ndjamena au Tchad. Ce sommet est prévu en février. Il accueillera les présidents des pays du G5 SAHEL, le Burkina Faso, la Mauritanie, le mali, le Niger et le Tchad.
  
ZK : C'est une situation historique aux États-Unis. Pour la deuxième fois, le président sortant Donald Trump est menacé de destitution.
 
CP : La présidente démocrate de la chambre des représentants, Nancy Pélozi a appelé à destituer, c'est à dire à démettre de ses fonctions, Donald Trump. Elle accuse le dirigeant d'avoir encouragé l'invasion du Capitole par ses partisans, le 6 janvier. Cet assaut avait provoqué la mort de 5 personnes. Pour Steny Hoyer, le numéro 2 du parti démocrate à la chambre des représentants, Donald Trump doit donc être sanctionné.
 
[Transcription manquante]
 
CP : Steny Hoyer, le numéro 2 du parti démocrate à la chambre des représentants aux États-Unis.
 
Les élus doivent maintenant voter POUR ou CONTRE la destitution de Donald Trump. Mais en réalité, il y a peu de chances qu'il soit écarté du pouvoir. Donald Trump bénéficie encore du soutien de la majorité des élus de son camp, le parti républicain. Et sachez par ailleurs que Donald Trump a lancé un appel au calme à tous les américains, à l’approche de nouvelles manifestations. Voici ce qu’il écrit dans un communiqué : « je vous le demande : pas de violences, pas de délits, pas de vandalisme ».
 
ZK : Alexeï Navalny annonce qu'il va bientôt rentrer en Russie.
 
CP : L'opposant russe était soigné en Allemagne, après son empoisonnement présumé, en aout 2020. Dans une vidéo postée sur Instagram, il affirme qu'il sera de retour à Moscou le 17 janvier, malgré les incertitudes concernant sa sécurité et son avenir judiciaire. Anastasia Becchio.
 
[Transcription manquante]
 
CP : Explications signées Anastasia Becchio.
 
ZK : La Suisse adopte de nouvelles mesures contre le Covid-19.
 
CP : À partir de lundi prochain, le télétravail deviendra obligatoire. Cela signifie que les Suisses seront obligés de travailler de chez eux. Ils n'auront plus le droit de se rendre sur leur lieu de travail. Deuxième mesure : les magasins non-essentiels devront fermer. Troisième mesures : les rassemblements seront restreints, limités. Enfin, quatrième et dernière mesure : la fermeture des lieux culturels, sportifs et de loisir est prolongée jusqu'à la fin du mois de février.
  
ZK : Des millions de personnes à travers le monde ont décidé de ne plus utiliser l'application WhatsApp. 
 
CP : La messagerie a demandé à ses 2 milliards d'abonnés d'accepter de nouvelles conditions d'utilisation. Et si les utilisateurs refusent d'accepter ces conditions, WhatsApp menace de bloquer l'accès à leur messagerie. Résultat : des millions de personnes préfèrent se tourner vers d'autres messageries, comme Signal ou Télégram. Myriam Berbère.
 
[Transcription manquante]
 
CP : Précisions signées Myriam Berbère.  
C'est la fin de ce Journal en français facile, merci à vous de l'avoir suivi. Merci également à Zéphyrin Kouadio. Il est 21H10 à Paris

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias