#Французский язык в новостях

Journal en français facile 12/08/2022 20h00 GMT

12 августа 2022
Studio RFI
ÉTATS-UNIS : L'état de santé de Salman Rushdie toujours inconnu ; et autres nouvelles.

Transcription 

Clémentine Pawlotsky : Merci d’écouter RFI. Il est 22h00 à Paris, 16h00 à New York. 

Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile, présenté ce soir avec Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin !  

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Clémentine, bonsoir à toutes et à tous. 

CP : L'état de santé de Salman Rushdie toujours inconnu. Le célèbre écrivain britannique est actuellement hospitalisé. Il a été poignardé lors d'une conférence à New York, aux États-Unis.  

ZK : Les pays européens se mobilisent pour aider les pompiers français à lutter contre les incendies. Les entreprises françaises également. 

CP : Les relations entre la Lettonie et le Kremlin se dégradent. Le Parlement letton considère désormais la Russie comme « un État soutenant le terrorisme ».  

ZK : Et puis en fin de journal, Sébastien Jédor nous emmènera danser au Festival interceltique de Lorient, en Bretagne.  

----- 

ZK : Le célèbre écrivain britannique Salman Rushdie est toujours hospitalisé. 

CP : Oui, selon son agent, il subit actuellement une opération chirurgicale. Salman Rushdie a été poignardé au cou, aujourd'hui à New York, aux États Unis. Un homme s'est jeté sur lui, alors qu'il s'apprêtait à donner une conférence. Le suspect a été arrêté. Salman Rushdie, 75 ans, est un écrivain de renommée internationale, c’est-à-dire qu’il est connu partout dans le monde. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses romans. Et sa vie a totalement changé après la publication des Versets sataniques, en 1988. Justine Fontaine.  

Ce livre mêlait des moments de la vie du prophète Mahomet, appelé Mahound dans le texte, avec des éléments romanesques. Un roman « comique », selon Salman Rushdie lui-même, qui revendique le droit de pouvoir rire de la religion. Mais le livre suscite tout de suite la colère des musulmans intégristes, en Inde, son pays d'origine, ou encore au Royaume-Uni, où il vit. Le texte est interdit dans de nombreux pays. Et en 1989, l'ayatollah Khomeini lance en Iran une fatwa contre l'écrivain, appelant à le tuer. Salman Rushdie est obligé de vivre caché, sous protection policière. Il prend un nom d'emprunt, inspiré de ceux de ses écrivains préférés, Anton Tchekhov et Joseph Conrad. Plusieurs de ses traducteurs sont assassinés ou gravement blessés. Au bout de plusieurs années, l'écrivain reprend lentement la parole dans l'espace public, puis s'installe à New York, à partir de l'an 2000. Il continue de critiquer l'extrémisme religieux, mais ne veut pas être réduit à cette fatwa. Car ce qu'il aime avant tout, c'est de parler de littérature, comme il s'apprêtait à le faire ce vendredi. 

CP : Le Premier ministre britannique a réagi. Boris Johnson se dit « atterré » par cette agression. Atterré, cela veut dire consterné, accablé. 

ZK : Et on l'apprend à l'instant, Clémentine, la justice américaine rend public le mandat de perquisition chez Donald Trump

CP : Un mandat de perquisition, c'est une décision de justice qui autorise des agents de l'État à fouiller le domicile d'une personne, dans le cadre d'une procédure judiciaire. Ce mandat révèle donc que le FBI a saisi des documents « top secret » dans la résidence en Floride de l'ancien président. Des documents que Donald Trump a emporté illégalement en quittant la Maison Blanche. On apprend aussi que l'enquête du FBI sur Donald Trump concerne une possible violation de la loi sur l'espionnage. 

ZK : Les États-Unis vont renforcer leurs relations commerciales avec Taïwan.  

CP : C'est une annonce de Kurt Campbell, le coordinateur de la Maison Blanche pour l'Asie-Pacifique. Les Américains vont donc voler et naviguer dans le détroit de Taïwan, une façon de répondre aux actions « provocatrices » de la Chine. Pour rappel, ces derniers jours, Pékin a multiplié les manœuvres militaires autour de Taïwan. Cette démonstration de force servait à protester contre la visite de la numéro 3 américaine, Nancy Pelosi, sur l'île. 

ZK : L'Europe se mobilise pour aider la France à lutter contre les incendies. 

CP : Des pompiers européens sont arrivés aujourd'hui sur le territoire français. Ils viennent d'Allemagne, de Grèce, de Pologne, d'Autriche, de Suède ou encore de Roumanie. Ces forces supplémentaires interviennent dans le cadre du mécanisme de protection civile de l'Union européenne. Ce mécanisme, il permet aux États membres de s'entraider. Et puis, il y a aussi la solidarité des grandes entreprises françaises. Plusieurs d'entre elles ont répondu à l'appel des autorités. Elles ont décidé de libérer leurs employés pompiers volontaires. Stéphane Duguet.  

L'appel à l'aide de la France a été reçu 5 sur 5. En Gironde, là où le feu est le plus important, 361 pompiers sont venus d'Allemagne, de Roumanie, d'Autriche et de Pologne pour épauler les 1 100 soldats du feu français. Ils sont tous sur le terrain et luttent contre les flammes. Dans le ciel, on compte quatre canadairs supplémentaires. Ces avions qui larguent des tonnes d'eaux sur la forêt viennent de Grèce et d'Italie. Au nord-ouest du pays, en Bretagne, un incendie ravage la forêt de Brocéliande. Pour les combattre, deux bombardiers d'eau suédois sont déjà sur place. Mais en plus du mécanisme de solidarité européen, le gouvernement français a sollicité les entreprises et les collectivités. Il leur demande de libérer leurs salariés engagés comme pompier volontaire pour les laisser rejoindre leur caserne et qu'ils aident à éteindre les incendies. Plusieurs grands groupes publics et privés ont répondu favorablement. Comme par exemple Orange, Carrefour ou encore EDF. De précieux renforts alors que la pluie, très attendue par les pompiers et les dizaines de milliers d'habitants évacués, ne tombera sur toute la France qu'à partir de samedi soir. 

ZK : En Lettonie, le Parlement considère désormais la Russie comme un « État soutenant le terrorisme ».

CP : Les parlementaires ont adopté cette résolution hier. Ils l'ont ensuite publiée sur leur site internet. Et ils appellent les autres pays à exprimer la même opinion, en référence, bien sûr, à la guerre menée par Moscou en Ukraine. Alors, évidemment, cette annonce, elle ne plait pas du tout au Kremlin. Romain Lemaresquier.  

Les agissements de la Russie en Ukraine sont « un génocide ciblé contre le peuple ukrainien », peut-on lire dans la résolution adoptée par le Parlement letton. Les députés lettons qui estiment que la Russie est un État qui soutient le terrorisme appelle à un plus grand soutien militaire, financier, humanitaire et diplomatique. Une résolution vivement critiquée par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Maria Zakharova estime que le texte n’a d’autre substance qu’une xénophobie primaire. « Il est nécessaire de considérer que ces idéologues ne sont rien d’autres que des néo-nazis », explique-t-elle. Cette résolution vient s’ajouter aux tensions avec les autres pays baltes, régulièrement menacés par Moscou, à l’image de la Lituanie qui avait décidé de mettre un terme au transit de biens vers l’enclave russe de Kaliningrad. Une décision sur laquelle les dirigeants lituaniens sont finalement revenus, mais qui a accentué les tensions avec Moscou. La résolution adoptée par l’ensemble des députés lettons présents ce jeudi a été salué par Kiev. Riga réclame également la fin de la délivrance de visas pour les citoyens russes et biélorusses, tout comme le président ukrainien qui appelait, mardi dernier, l’Union européenne à prendre une telle décision.  

ZK : Allez, on part maintenant au Festival interceltique de Lorient en Bretagne, dans l'ouest de la France. 

CP : Un festival qui fait revivre les danses traditionnelles celtiques, mais encore faut-il savoir danser, Zéphyrin. Et justement, ce festival, il propose chaque jour une initiation gratuite. Notre envoyé spécial Sébastien Jédor s'y est essayé pour nous. Reportage.  

De tous âges et de toutes origines, ils sont plusieurs centaines à se tenir par le petit doigt dans ce gymnase, en suivant Raymond Le Lann, professeur d’un jour : « On va s'accrocher maintenant. Les gars, normalement, mettent les deux bras par-dessus, on attrape la main des voisins et on ramasse. » Même sans cidre, l’ambiance est conviviale. Pour Marie Roual, la responsable du site, cela tient à la particularité des danses bretonnes : gavotte, an-dro, hanter-dro ou autres... « C’est des danses qui sont en rondes ou en chaîne, bon après qui vont se décliner éventuellement en cortège de couples. Donc en fait, on est lié les uns aux autres. Donc, on fait tous le même pas de base, on écoute la musique, le rythme, les paroles, et on est rentré dans la danse. » « On y va avec les pieds à gauche... » Le plus difficile, pour Sofien, reste de coordonner bras et jambes : « - Alors c'est quoi le pas là qu'il faut faire ? - Là, c'est gauche, droite, gauche, droite... Ouais, c'est dur en vrai, c'est très, très dur. - C'est la première fois que vous venez ? - Non c'est la deuxième fois et hier on est venu encore. En fait, au bout de la semaine, on essaye d'apprendre toutes les danses bretonnes. C’est le but... (rires) Voilà. » Après cette initiation, les danseurs auront toute la nuit pour pratiquer. Sébastien Jédor, Lorient, RFI. 

ZK : Je ne sais pas Clémentine si Lionel Messi sait danser, mais en tout cas il ne remportera pas le Ballon d'or 2022. 

CP : Et non, il ne fait pas partie cette année de la liste des 30 nominés. Son coéquipier brésilien du PSG, Neymar, est lui aussi absent, contrairement au français Karim Benzema du Real Madrid. Le Ballon d'or est décerné tous les ans par le magazine France football. Il sera remis le 17 octobre prochain.  

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias