#Французский язык в новостях

Journal en français facile 09/05 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Priscille Lafitte :
Il est 20h TU, l'heure de retrouver votre journal en français facile, un journal spécialement prévu pour ceux qui apprennent le français. Et j'ai la chance d'avoir à mes côtés, pour présenter ce journal, Zéphyrin Kouadio, bonsoir !

Zéphyrin Kouadio :
Bonsoir Priscille, bonsoir à tous.

PL :
Dans l'actualité de ce lundi 9 mai, les Philippins ont élu un nouveau président, Rodrigo Duterte, figure haut en couleur et qui a fait campagne sur l'insécurité.

ZK :
Les diplomaties du monde peuvent-elles trouver le mode d'emploi pour une trêve en Syrie ? Nous entendrons les espoirs du ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

PL :
En France, le procès de Michel Neyret met l'ancien commissaire en difficulté : les juges ont montré que le policier avait reçu des cadeaux de la part de ses indicateurs, ses informateurs.

ZK :
Et puis nous terminerons par le sort de Michel Platini, décidé par le tribunal arbitral des sports à Lausanne : il est bel et bien écarté de toute fonction sportive, et ce pour 4 ans.

ZK :
Aux Philippines, Rodrigo Duterte a remporté l'élection présidentielle.

PL :
Le maire de la grande ville de Davao, dans le sud des Philippines, a presque 6 millions de voix d'avance, devant son rival Mar Roxas. Marianne Dardard.

Les Philippins ont voté en masse aujourd'hui, et les tractations ont déjà commencé à propos du prochain gouvernement. Rodrigo Duterte, le très controversé maire de Davao au sud des Philippines, a été le premier à s'exprimer dans la soirée. Dans un discours, il s'est adressé aux autres candidats à la présidence, en les appelant je cite : « à être amis ». Plus tard, longtemps en deuxième position dans les intentions de vote, la sénatrice Grace Poe a reconnu sa défaite et appelé Rodrigo Duterte pour le féliciter. Également, un appel à respecter le processus démocratique de la part du candidat Jejomar Binay, l'ex-vice-président. Depuis la campagne, certains craignent une poussée de violences en cas de contestation. Ces propos contrastent avec une campagne électorale âprement disputée. Ces derniers jours, Rodrigo Duterte a été la principale cible de ces attaques. Ses adversaires l'ont accusé d'être un danger pour la démocratie. De son côté, le candidat adoubé par le parti au pouvoir, le ministre de l'Intérieur, Mar Roxas, a jugé ces résultats décourageants. Marianne Dardard, Manille, RFI.

PL :
Les électeurs ont donc voté massivement pour celui que l'on surnomme le « Trump philippin ». Rodrigo Duterte est avocat de profession, il est âgé de 71 ans, et il promet de mener sur tout l'archipel des Philippines, une politique sécuritaire très spéciale : créer un escadron de la mort, une milice qui a déjà tué plus de 1000 personnes, des personnes qui seraient des criminels selon lui, dans sa ville, Davao. Rodrigo Duterte promet de tuer ainsi des dizaines de milliers de criminels, de voleurs, des dealers de drogue, dans tout le pays.

ZK :
La trêve à Alep est prolongée de 48 heures, c'est ce qu'annonce le régime de Damas. L'armée syrienne s'engage à ne pas bombarder Alep jusqu'à mercredi minuit heure locale.

PL :
Pendant ce temps, les tractations sont en cours entre les diplomaties du monde pour trouver une solution en Syrie. Une réunion à Paris rassemblait les diplomaties américaine, française, britannique, allemande, italienne, saoudienne, qatarie, jordanienne et turque... Leur but était poser les bases d'une nouvelle trêve en Syrie, que l'aide humanitaire puisse arriver sur place, et que les discussions soient relancées entre l'opposition et le régime de Damas. Le ministre français des Affaires Étrangères Jean-Marc Ayrault, a expliqué la position de la France à l'issue de cette réunion...

La trêve qui a été décrétée, fait l'objet de très nombreuses violations de la part du régime. Tout le monde peut voir les images dramatiques qui paraissent à la télévision et qui visent particulièrement la vile d'Alep, qui est en train d'être complètement détruite. Plusieurs quartiers en tout cas, c'est une évidence, et qui fait de très nombreuses victimes civiles. Et sur le terrain, nous avons également enregistré très peu de progrès en matière d'accès de l'aide humanitaire. Le régime bloque les convois et n'a autorisé les Nations Unies à livrer une aide humanitaire qu'à 25% des populations qui en ont besoin. Et puis à Genève, dans les négociations politiques, le régime n'a montré aucune volonté d'avancer vers  la transition, et n'a fait aucune proposition concrète.

ZK :
En France, l'agenda politique a été chamboulé, bouleversé, par les témoignages de plusieurs femmes qui parlent d'agression et d'harcèlement sexuel qu'elles ont subi de la part de l'écologiste Denis Baupin. Denis Baupin, qui a immédiatement démissionné de son poste de vice-président de l'Assemblée nationale.

PL :
Les députés se sont concentrés sur la loi travail, la loi qui doit réécrire le Code du travail. Mais devant l'ampleur des débats, le gouvernement décide de repousser « jusqu'à nouvel ordre » le vote sur les amendements au projet de loi. «On se demande ce qu'on fait là. Ca ressemble à un simulacre », c'est-à-dire à une illusion de dialogue parlementaire, ce sont les mots de la députée « frondeuse » Aurélie Filippetti.

ZK :
Et puis, dans l'actualité en France encore, le procès de Michel Neyret, l'ancien commissaire star de la Police judiciaire de Lyon, se poursuit à Paris.

PL :
Et aujourd'hui, les juges se sont intéressés aux avantages perçus par Michel Neyret de la part de ses indicateurs : voyages, bijoux, argent liquide, il ressort de l'audience que ses informateurs se sont montrés très généreux avec lui.

Fébrile, il tourne le micro dans tous les sens, l'ex-commissaire Neyret. Il sait que ses explications laborieuses ne sont pas en mesure de convaincre le tribunal, car sa carte bleue a parlé. En 2011, année de son arrestation, la moyenne de ses dépenses est de 74%, inférieures à celles de l'année 2009. Comment, dès lors assure-t-il son train de vie ? « Grâce à quelques gains aux jeux et courses », lâche l'ancien policier. « Combien de fois en garde à vue, un mis en cause vous a-t-il servi ce genre d'arguments », interpelle le président. Avant de lire les retranscriptions d'écoute entre Nicole, sa femme et Gilles Bénichou, son indic : « ne lui donne pas de la monnaie, il va au casino, il va voir des nenettes, il est obnubilé par le fric. » Un éclair de panique transperce alors, les yeux noirs de Michel Neyret : « je n'ai jamais touché un centime de ces gens-là », clame-t-il. Mais il y a aussi les voyages au Maroc, en Corse, dans des palaces, et cette montre Cartier d'une valeur de 30 000 euros. Dans cette histoire note le tribunal, c'est l'informateur qui en est de sa poche, c'est un peu curieux. L'ancienne gloire de l'anti-gang le confesse, cette relation a entrainé des cadeaux. J'ai été, dit Neyret, « d'une imprudence totale ». Le Palais de justice, Franck Alexandre, RFI.

ZK :
La justice s'intéresse aussi au foot, avec l'affaire Michel Platini.

PL :
Le tribunal Arbitral du sport, à Lausanne, en Suisse, confirme que Michel Platini est suspendu des activités sportives, c'est-à-dire qu'il ne peut plus exercer de présidence de club ou de fédération. Michel Platini a aussitôt démissionné de la présidence de l'UEFA, la plus importante organisation du football européen. C'est donc définitif, sans appel, Alejandro Valente, Michel Platini ne pourra pas donner le coup de l'envoi de l'Euro en France...

Pour Michel Platini, ce verdict est cruel car le tribunal Arbitral du sport ne l'a vraiment pas ménagé. Il a estimé, comme la commission d'éthique de la FIFA, que les 2 millions d'euros qu'il avait reçu en 2011, de la FIFA, constituaient bien un paiement déloyal et qu'il y avait conflit d'intérêt, que cette somme était suspecte car payée 4 mois seulement avant des élections à la FIFA, et que le montant très important, ne semblait connu que de Platini et de Sepp Blatter, sans la moindre trace écrite. Pour le TAS, une sanction sévère s'imposait donc, eu égard aux fonctions occupées par Platini, à l'impact de cette affaire sur les matchs de la FIFA, et aussi à l'absence de repentance de l'intéressé. Seule concession du TAS, une réduction de la sanction de 6 à 4 ans, afin qu'elle ne dépasse pas la durée d'un mandat présidentiel à la FIFA. Maigre consolation pour Platini, qui sera bien absent de l'Euro 2016 en France. Sans cacher sa déception, il a aussitôt annoncé sa démission de la présidence de l'UEFA, réitérant sa volonté de poursuivre le combat devant les tribunaux suisses. Loin, très loin d'un milieu du football auquel il avait consacré toute sa vie.

ZK :
Alejandro Valente. Le prix du meilleur joueur africain de Ligue 1 revient au milieu de terrain marocain de Lille Sofiane Boufal, c'est le prix Marc-Vivien Foé décerné par RFI et France 24.

PL :
C'est la fin de ce journal en français facile, merci beaucoup Zéphyrin Kouadio. Rendez-vous demain, même heure, 20h en temps universel, ou sur le site internet de RFI Savoirs. À bientôt !

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias