#Французский язык в новостях

Journal en français facile 05/07/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Namouri Dosso : 22h à Paris , 20h en temps universel. Vous écoutez RFI. Soyez les bienvenus dans votre Journal en français facile. À la une de cette nouvelle édition :
- Kanye West est candidat à la présidence des États-Unis. L'artiste, milliardaire a fait cette annonce sur Twitter. L'interprète du titre Famous souhaite réaliser la promesse de l’Amérique en faisant confiance à dieu.
- Nous reviendrons sur la prolongation du confinement pour les 32 000 demandeurs d'asile présents dans les camps situés en Grèce.
- Le Lopinavir et le Ritonavir deux molécules utilisées contre le VIH Sida ont été retirées de l'essai clinique européen Discovery. Pour le moment une seule molécule a donné quelques signes encourageants, nous verrons laquelle. 
- Enfin le gouvernement français doit être dévoilé demain. Cette journée de dimanche a donné lieu à des rencontres entre le président de la République et son nouveau premier ministre.

-----

ND : Les États-Unis comptent un nouveau candidat à la présidence. Le rappeur Kanye West, est candidat à la présidentielle de novembre prochain. C'est avec un tweet que l'artiste milliardaire a annoncé sa candidature. Ce n'est pas la première fois que les américains voient apparaitre ce genre de prétendant indépendant face aux deux grandes formations politiques représentées par les Républicains et les Démocrates. Depuis cette annonce une interrogation a vu le jour. Kanye West est-il sincère ou alors souhaite-t-il se faire de la publicité ? La réponse sera peut-être connue dans les prochains mois. Mais avant cela, je vous propose de revenir sur l'histoire des candidatures indépendantes dans le pays. Avec Christophe Paget.

George Washington, le premier président américain, a aussi été le dernier indépendant élu à ce poste, il était d’ailleurs opposé à l’existence des partis. Depuis, des indépendants ont été élus députés, sénateurs, gouverneurs, mais jamais plus présidents. Déjà, il faut des millions de parrainages pour s’inscrire dans chaque États. Ensuite, pour la campagne il faut piocher dans sa fortune personnelle en sachant qu’on ne sera pas élu : les (riches) indépendants les plus connus, Ralph Nader et Ross Perrot, comptaient surtout retirer de cette expérience une notoriété utile à leurs affaires. Pour ce qui est des débats télévisés, seuls les indépendants recueillant plus de 15% des intentions de vote peuvent y participer. Ross Perrot est le dernier à y être parvenu, en 1992. À l’élection il avait ensuite recueilli 19% des suffrages mais aucune voix au collège électoral – puisque le plus souvent dans chaque État c’est le gagnant qui rafle tous les grands électeurs. La dernière fois qu’un indépendant en a récupéré c’est en 1968. Pour autant le rôle des candidats indépendants et de ceux des partis tiers peut être déterminant : en 2000 les voix récupérées par Ralph Nader auraient fait perdre Al Gore face à Georges Bush. Et puis, ils pousseraient les démocrates et les républicains à ajouter des idées à leurs programmes : les droits du travail pour le Parti socialiste ou encore  la privatisation pour les Libertariens.

ND : Le coronavirus ne cesse de progresser également République Dominicaine. Actuellement 34 197 cas et 765 décès ont été enregistrés mais la situation sanitaire n'était pas à l'ordre du jour. Cette journée de dimanche est marquée par un double scrutin. Les Dominicains votent pour leur futur président mais aussi pour renouveler le parlement. Deux hommes issus du centre gauche concourent pour la fonction présidentielle. Luis Abinader du Parti révolutionnaire moderne (formation d'opposition) et Gonzalo Castillo du Parti de la libération dominicaine, le parti présidentiel. Si aucun candidat n'obtient 51% des voix, un second tour aura lieu le 26 juillet. À noter que cette journée de vote se déroule alors que les nouveaux cas de coronavirus continuent d'augmenter.

La Croatie votait ce dimanche pour les élections législatives. Des résultats provisoires du scrutin ont été communiqués. Ce sont les conservateurs du HDZ  le parti du Premier ministre Andreï Plenkovic qui arrivent en tête selon un sondage sortie des urnes. Le parti au pouvoir devancerait ainsi les socio-démocrates emmenés par Davor Bernardic.

Les 32 000 demandeurs d'asile qui se trouvent en Grèce ont une fois de plus été confinés jusqu'au 19 juillet. C'est la cinquième fois depuis le mois de mars que les autorités grecque prennent cette décision. Les précisions à Athènes signées Joël Bronner.

Avec moins de 200 morts officiellement recensés, la Grèce a jusqu’à présent été relativement épargnée par la pandémie de coronavirus. Le confinement de la population a été levé début mai puis la plupart des vols internationaux à destination de la Grèce, censés soutenir la saison touristique, ont repris début juillet. Dans les centres dits d’accueil et d’identification, situés en particulier sur cinq îles de la mer Égée – comme Lesbos ou Samos, où s’entassent toujours actuellement 35 000 personnes au total – le confinement se poursuit pourtant. Et ce, alors que parmi l’ensemble des demandeurs d’asile du pays, seuls quelques dizaines de cas ont été signalés depuis le début de la crise sanitaire et qu’aucune victime n’a été dénombrée. Représentants d’ONG et défenseurs des droits de l’homme s’interrogent sur ces prolongations à répétition. Sous couvert de santé publique, ces mesures apparaissent de plus en plus comme un choix politique, qui tend en direction de camps fermés ou semi-fermés. Il semble aussi s’agir de minimiser la présence des demandeurs d’asile au sein de l’espace publique. Et de les rendre de plus en plus invisibles. Joël Bronner, Athènes, RFI.

ND : La situation des demandeurs d'asile présents sur l'Océan Viking va s'améliorer dans les prochaine heures. Le navire de l’ONG SOS Méditerranée est attendu demain en Sicile. Le bateau humanitaire a reçu l'autorisation des autorités maritimes italiennes aujourd'hui. Les 180 migrants à bord pourront débarquer sur cette Île Italienne située en mer méditerranée. Le navire s'était déclaré en état d'urgence cette semaine. La situation sur le bateau avait conduit à des affrontement entre migrants et des tentatives suicides.

L'association du Lopinavir et du Ritonavir n'est pas efficace contre le Covid-19. Ces deux antiviraux, c'est à dire des molécules habituellement utilisés contre le VIH Sida avaient été exclues de l'essai britannique Recovery. Désormais les molécule en question sont écartées de l'essai clinique européen Discovery. Depuis le début de la pandémie lié au coronavirus, une seule molécule a montré un peu d'efficacité. Le point avec Simon Rozé.

Après l'hydroxychloroquine, l'association Lopinavir Ritonavir est donc désormais exclue de l'essai Discovery. Selon ses promoteurs, ces molécules ne sont pas efficaces contre le Covid-19. Derrière cette étude, il y a un principe : le repositionnement , comme le Covid-19 était encore inconnu il y a quelques mois, l'idée est de tester des médicaments que l'on utilise déjà, pour gagner en rapidité en attendant que des molécules spécifiques à cette maladie soient développées. Force est de constater que malheureusement, cette stratégie n'est pour l'instant pas couronnée de succès, seuls deux médicaments repositionnés ont procuré un bénéfice aux malades. Le Remdesivir, développé contre Ebola, semble réduire un peu la durée d'hospitalisation, ce n'est pas spectaculaire, et la Déxaméthasone, un anti-inflammatoire peu cher et répandu, réduit d'un tiers la mortalité des patients les plus atteints. C'est la seule molécule à notre connaissance à avoir un effet bénéfique sur la mortalité. Une seule molécule, c'est peu, mais en attendant de voir un traitement spécifique, le repositionnement reste la seule stratégie disponible, c'est pour cette raison que l'essai Discovery adaptatif, c'est à dire que d'autres médicaments existants vont bientôt être étudiés contre le Covid-19.

ND : Le nouveau gouvernement français doit être dévoilé demain. Avant cette annonce, la journée de dimanche a été l'occasion pour le président  Emmanuel Macron et son nouveau premier ministre Jean Castex de poursuivre les consultations, dans le but de constituer la nouvelle équipe gouvernementale. Alors à quoi pourrait ressembler le nouveau gouvernement ? Quelques éléments de réponse avec Anne Soetemondt.

Les consultations ont duré tout le week-end. Emmanuel Macron et Jean Castex se sont vus au moins à deux reprises pour des annonces prévues ce lundi. « Le plus vite sera le mieux », avait expliqué le nouveau premier ministre dans les colonnes du journal du dimanche. Objectif : présenter aux Français d’abord une architecture globale, une vingtaine de ministres et de ministres délégués opérationnels le plus vite possible. Les secrétaires d’État seraient nommés dans un second temps explique-t-on dans l’entourage du président qui promet une équipe avec des personnalités venues d’horizons différents. De quoi alimenter les spéculations et les ambitions. Interrogée, la finaliste de la présidentielle 2007, Ségolène Royal a affirmé avoir été contactée avant que l’Élysée ne démente. Beaucoup de questions également à droite dans le camp de Jean Castex, vice-président du parti les Républicains, Gilles Platret a appelé ses amis politiques à dire « non » à toute proposition. Une fois cette équipe connue, d’ici quelques heures, Emmanuel Macron pourra entamer une nouvelle page de son quinquennat. Nouvelle page qu’il lancera formellement le 14 juillet, à la télévision.

ND : Ainsi s’achève votre Journal en français facile. Vous pouvez le réécouter et le télécharger sur notre site : rfi.fr.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias