#Французский язык в новостях

Journal en français facile 04/07/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Johanne Burgell : Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20 heures en temps universel. Bonsoir et bienvenue voici votre Journal en français facile. Au sommaire :
- un retour en arrière dans le nord-est de l'Espagne. La Catalogne a décidé de reconfiner quelque 200 000 personnes en raison de la hausse des cas de contaminations au coronavirus.
- nous irons à Hong Kong où les applications concrètes de la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin se multiplient. Dans les bibliothèques, les livres d'opposants au pouvoir chinois sont retirés.
- enfin en France, Marseille est désormais aux mains de la gauche. L'écologiste Michèle Rubirola a été élue maire ce samedi. Pour la première fois, la ville est dirigée par une femme.

-----

JB : C'est le reconfinement le plus important de ces dernières semaines. L'Espagne est l'un des pays les plus durement touchés par le coronavirus avec plus de 28 000 morts. Avec la hausse des cas de contagion, les autorités de Catalogne ont décidé ce midi de boucler toute une région du nord-est. La zone de Segria, à l’ouest de la province de Lerida est concernée. Au total, ce sont 1 400 kilomètres carrés et 38 municipalités, dont la ville de Merida elle-même qui se retrouvent une nouvelle fois confinés. Correspondance, François Musseau.

Quelque 200 000 habitants sont concernés et ils n’ont que très peu de temps pour agir : les non-résidents doivent sortir au plus vite du périmètre tracé et les résidents qui ne s’y trouvent pas doivent y retourner dans les plus brefs délais. Le gouvernement de Catalogne a indiqué que la décision a été difficile à prendre, mais je cite, qu’elle était absolument nécessaire. Dans cette région de l’ouest de la Catalogne, les foyers de contagion du Covid-19 se multiplient de manière inquiétante ces derniers jours. Concrètement dans des entreprises d’agroalimentaire et de fruits et légumes, dans un hospice pour personnes âgées et dans une auberge pour des sans domicile fixe. De source officielle, ce seraient les saisonniers venus d’ailleurs qui seraient le principal vecteur de contagion, comme c’est aussi le cas dans deux autres provinces espagnoles, celle de Huesca, en Aragon, et celle de Huelva, en Andalousie. Les gens vivant dans le périmètre de Lerida sont d’ores et déjà invités à limiter les déplacements au maximum, à obéir aux strictes mesures de sécurité et à organiser des réunions familiales ne dépassant pas 10 personnes, sous peine d’amende. Seuls sont désormais autorisés les déplacements pour des raisons de travail.

JB : Reconfinement en Catalogne et dans le même temps, plusieurs pays poursuivent la réduction des mesures de restriction. En Angleterre, les pubs, coiffeurs, hôtels, cinémas ou encore les musées ont rouvert ce samedi.
Le coronavirus progresse en Inde. Le pays compte 20 000 nouvelles contaminations par jour soit un total de plus de 600 000 cas. Les hôpitaux des grandes villes, déjà surchargés habituellement, ont de plus en plus de mal à faire face à cette progression des cas. Exemple à Bangalore, dans le sud du pays, où un homme est mort. 18 hôpitaux différents avaient refusé de le prendre en charge. Récit de notre correspondant, Sébastien Farcis.

Bhawarlal Sujani souffre de symptômes du Covid-19 : il a du mal à respirer, son pouls est faible et il vomit. Ce résident de Bangalore, âgé de 52 ans, part donc avec son fils à la recherche d’un hôpital, dans cette ville riche, capitale des nouvelles technologies. Mais il est rejeté de 18 hôpitaux privés et publics qui affirment qu’ils n’ont pas de lits ou de ventilateurs pour l’accueillir. Et il décède finalement des complications de sa maladie. Ces refus sont illégaux en Inde. Et le gouvernement régional menace de poursuivre les 9 hôpitaux privés impliqués. Ces scènes sont courantes à New Delhi et Bombay, mais Bangalore, 3e ville la plus peuplée, a jusqu’à présent été épargnée par le virus. Toutefois, les cas montent en flèche depuis une semaine, ce qui a forcé les autorités à allonger le couvre-feu nocturne et à imposer un confinement total dans l’État le dimanche. La campagne de cette région est également touchée : trois vidéos ont montré des hommes en combinaison jeter des corps sans ménagement dans des fosses communes de la province, ce qui a créé un scandale et entrainé le renvoi de plusieurs agents publics.

JB : La pandémie de coronavirus qui continue de faire des ravages aux États-Unis, alors que le pays commémore son indépendance. Plus de 52 000 nouvelles contaminations en 24 heures, un record depuis le début de la pandémie. Le nombre de morts frôle les 130 000 aux États-Unis. Une situation qui n'a pas empêché Donald Trump de lancer les festivités hier soir devant des milliers de partisans, sans masque et sans distanciation physique. Le président américain rendra ce soir un « hommage à l'Amérique » à Washington, malgré l'opposition de la maire de la ville. 

À Hong Kong, les conséquences de la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin se multiplient. Le Canada a annoncé la suspension de son traité d’extradition mis en place avec Hong Kong estimant les conditions actuelles sont trop risquées. La Chine se dit déçue par la décision d'Ottawa. Après les arrestations de centaines d'opposants au pouvoir chinois, on découvre chaque jour une nouvelle application de cette loi. Dans les bibliothèques publiques par exemple le ménage a déjà commencé dans les rayons. Florence de Changy.

Il n’est plus possible d’emprunter à la bibliothèque un ouvrage écrit par certaines personnalités d’opposition comme le jeune leader Joshua Wong. Mais même les livres de Tanya Chan, une députée qui appartient au respectable parti Civique, le parti des avocats, ne sont plus disponibles. C’est la radio publique RTHK qui en a fait le constat aujourd’hui. RTHK a d’ailleurs renoncé récemment à produire le programme satirique le plus populaire de Hong Kong depuis des décennies, Headliner, après qu’un épisode a tourné la police en ridicule. L’heure est aujourd’hui à rééduquer les Hongkongais et à rectifier leurs pensées. C’est d’ailleurs un maitre en matière de propagande que Pékin vient de nommer à Hong Kong : Zheng Yanxiong, secrétaire général du parti pour la province de Canton, connu pour avoir maté les émeutes de Wukan, en 2011. Lors d’une réunion dont l’enregistrement avait fuité, Zheng Yanxiong avait notamment déclaré « les cochons auront des ailes avant que l’on puisse faire confiance à un journaliste étranger ». C’est lui qui a été nommé à la tête de la nouvelle agence de sécurité nationale qui aura notamment en charge de diriger la police secrète.

JB : Les autorités ont demandé ce samedi à 200 000 personnes d'évacuer leur domicile dans l'ouest du Japon. Un fleuve est en crue en raison des pluies diluviennes. Plusieurs habitants sont portées disparus et on craint la mort de 14 personnes dans une maison de retraite. Des véhicules ont été emportés par les eaux et des ponts ont été détruits. 

Une page se tourne à Marseille, dans le sud-est de la France. Michèle Rubirola, devient la première femme à diriger la ville et met fin à 25 ans de règne de la droite avec Jean-Claude Gaudin. Après une matinée de tractations et un conseil municipal de plus de 6 heures, la candidate du Printemps Marseillais, une union de gauche, a réussi à obtenir la majorité absolue. La fin d'un suspense et de nombreux rebondissements. Reportage, Stéphane Burgatt.

Premier bain de foule sous un soleil de plomb pour Michèle Rubirola, première femme à occuper ce poste de maire. Ambiance survoltée chez les militants, qui malgré la chaleur, ont patienté de longues heures sur le parvis de l’hôtel de ville. […] Dénouement d’un troisième tour âpre, marqué par les interruptions de séances, l’extrême-droite qui claque la porte sans participer au vote et les longues tractations avec Samia Ghali qui offre la victoire finale à l’union de gauche.[…] La sénatrice qui a demandé des garanties en faveur des quartiers défavorisés de la ville.

JB : Le nouveau Premier ministre français déjà sur le terrain. Jean Castex, nommé hier, pour succéder à Edouard Philippe, s’est rendu cet après-midi à Corbeil-Essonnes, en banlieue parisienne. Une visite sur un site de production de semi-conducteurs du groupe X-FAB France. Cette entreprise est symbolique pour le chef du gouvernement puisqu'elle a été touchée par la crise sanitaire et qu'elle est « extrêmement exposée à la concurrence internationale », selon Jean Castex. Dans le même temps, les discussions se poursuivent avec Emmanuel Macron afin de former un nouveau gouvernement. 

Une marche des Fiertés organisée cet après-midi à Paris. Le traditionnel défilé organisé normalement en juin a été reporté au mois de novembre en raison de la pandémie. Il n'empêche, plusieurs associations et collectifs ont décidé de se mobiliser aujourd'hui. Entre 2000 et 3000 personnes ont défilé à l'occasion de cette marche des Fiertés plus politique que festive selon les organisateurs.

 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias