#Французский язык в новостях

Journal en français facile 04/07/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

 

Anne Soetemondt : Bienvenue dans le Journal en français facile, journal présenté ce soir avec Zéphyrin Kouadio,bonsoir.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Anne, bonsoir à tous.

AS : En France, le Premier ministre explique son programme aux députés et obtient un large vote. Édouard Philippe a présenté son discours de politique générale à l'Assemblée nationale.

ZK : La loi martiale appliquée dans le sud des Philippines. L'armée a désormais plus de pouvoirs. Elle va tenter de battre les combattants islamistes. Mais cette mesure est critiquée. Elle rappelle aux Philippins les mauvais souvenirs de la dictature.

AS : Relations diplomatiques difficiles entre l'Italie et l'Autriche à propos des migrants. Vienne veut fermer une partie de sa frontière. Rome refuse.

-----

ZK : Hier, le président français prononçait un discours à Versailles. Aujourd'hui, c'était au tour de son Premier ministre de s'adresser aux députés.

AS : Édouard Philippe a lu son discours de politique générale cet après-midi. C'est une tradition de la vie politique française. Réforme fiscale, augmentation du prix du tabac... Le Premier ministre a détaillé les mesures que prépare le nouveau gouvernement. Sans surprise, les députés ont voté en majorité pour Édouard Philippe : on dit qu'il a obtenu la confiance. Reportage, Pierre Firtion.

[Transcription manquante]

ZK : Direction les Philippines où la loi martiale, la loi de l'armée est désormais appliquée dans le sud du pays.

AS : C'est la Cour suprême qui a pris cette décision. L'objectif de cette mesure exceptionnelle est de combattre des combattants du groupe État Islamique. Marianne Dardard.

La validation de la loi martiale par la Cour suprême conforte le pouvoir de Rodrigo Duterte. Seuls 4 juges sur 15 au total se sont prononcés totalement ou partiellement contre la loi martiale dans tout le sud du pays, mesure jugée « disproportionnée » voire « dangereuse » pour la démocratie, selon les critiques du président philippin. Auparavant Rodrigo Duterte avait menacé de passer outre la Cour suprême en cas de jugement contraire, ou d'encore d'utiliser la loi martiale pour éliminer tous les narcotrafiquants du pays. Fidèle à son dis cours provocateur, dernièrement le président philippin était allé jusqu'à jurer de jeter en prison tous les opposants à sa loi martiale, une loi martiale qu'il souhaitait aussi rude que sous la dictature de Ferdinand Marcos. Enfin Rodrigo Duterte avait blagué en promettant l'impunité aux soldats de fait autorisés à, je cite, « violer jusqu'à trois femmes ». Jusqu'à fin juillet la loi martiale reste en vigueur, au-delà pour être maintenue le vote du Congrès philippin est requis.

AS : La Corée du Nord avait soigneusement choisi la date. Ce matin, le 4 juillet, fête nationale américaine, elle a annoncé le tir d'un nouveau missile. Un missile d'un type particulier : intercontinental, c'est-à-dire capable de partir d'un continent, l'Asie, pour aller vers un autre, comme celui des États-Unis. Une annonce historique, si elle est vraie. Mais justement, plusieurs pays pensent que c'est faux. Comme les États-Unis qui demandent à la Chine de tenter de convaincre la Corée du Nord de stopper ses agressions militaires.

ZK : En Chine, un hôpital a été condamné Il imposait des traitements anti-homosexualité à des patients.

AS : L'hôpital pensait ainsi «guérir» les homosexuels. La justice considère qu'il n'a pas le droit, c'est illégal. Une victoire selon les organisations de défense des gays, lesbiennes et transsexuels. Sarah Rozenbaum.

C’est inédit, car l’établissement de santé qui vient d’être condamné est un établissement public. Jusqu’à présent, seul un hôpital privé avait déjà été condamné pour des faits similaires. L’histoire se déroule en 2015, dans la province du Henan en Chine. L’homme qu’on ne connaît que par son nom de famille, monsieur Yu, est interné de force à la demande de sa femme et de ses proches. Pendant 19 jours, il subit une thérapie incluant médicaments et injections pour lutter contre ce que les médecins appellent une « déviance de préférence sexuelle ». À sa sortie, monsieur Yu décide de poursuivre en justice l’hôpital psychiatrique. Le tribunal vient de lui donner raison. Il a estimé que son internement représentait une violation de ses droits puisqu’il n’était pas dangereux pour les autres. La Chine a retiré l’homosexualité de sa liste des maladies mentales en 2001, mais des hôpitaux proposent toujours des thérapies. La décision de justice représente donc une avancée. Toutefois, le tribunal n’a pas remis en cause l’existence des thérapies de conversion pour homosexuels.

ZK : Au Vénézuéla, une femme publique s'oppose au président Nicolas Maduro. Depuis le début des manifestations, il y a trois mois, Luisa Ortega ne soutient plus le chef de l'État vénézuélien et le dit. Aujourd'hui, elle a refusé de se rendre à la Cour suprême. Le tribunal envisage d'ouvrir un procès pour qu'elle n'occupe plus de poste public. Luisa Ortega est aujourd'hui procureure générale du pays.

AS : Les relations sont mauvaises entre l'Italie et l'Autriche. Le ministère italien des Affaires étrangères a « convoqué » l'ambassadeur d’Autriche. L'expression signifie qu'il veut le rencontrer pour lui expliquer son désaccord sur un point. Les autorités italiennes ne veulent pas que l'Autriche ferme ses frontières et empêche le passage de migrants. Anastasia Becchio.

Les annonces du ministre autrichien de la Défense n’ont pas vraiment été appréciées à Rome : Hans Peter Doskozil a affirmé que l’Autriche comptait déployer des soldats à sa frontière avec l'Italie. « Ces mesures seront indispensables si l'afflux (de migrants) vers l'Italie ne ralentit pas », s’est justifié le ministre. Quatre véhicules blindés ont déjà été envoyés vers la frontière : parmi les lieux les plus sensibles, col du Brenner important point de passage routier nord-sud. Selon le dernier rapport des Nations Unies, plus de 85 000 migrants sont arrivés par la Méditerranée en Italie depuis le début de l’année, soit une augmentation de 20% par rapport à 2016. Une partie de ces personnes cherchent toujours à gagner le nord de l’Europe par les Alpes autrichiennes. Pour autant, le nombre estimé de passage à la frontière italo-autrichienne est stable : selon le chef de la police du Tyrol, 15 à 25 migrants sont interceptés chaque jour dans cette région autrichienne frontalière de l’Italie. Le parti social-démocrate semble donc durcir son discours sur la migration, à 4 mois de législatives anticipées. La formation au pouvoir en Autriche n’exclut d’ailleurs pas de s’allier à l’extrême droite : en l’état actuel des choses, une coalition avec le FPÖ serait la seule solution pour le SPÖ de rester au gouvernement après le scrutin.

ZK : Une nouvelle surprise dans l'affaire du petit Gregory.

AS : Cette affaire judiciaire non élucidée est très connue en France. Trente ans après les faits, on ne sait toujours pas qui a tué le petit enfant de 4 ans. Aujourd'hui, la justice a décidé de ne pas libérer Muriel Bolle. Cette femme âgée de 15 ans lorsque l'enfant a été tué est de la famille. Elle avait accusé son beau-frère avant de changer d'avis et de retirer ses propos.

ZK : Samuel Forey remporte le Prix Albert Londres 2017 pour ses reportages depuis plusieurs mois sur la bataille de Mossoul. Le journaliste français, âgé de 36 ans, raconte les combats depuis six mois. Il a été blessé il y a quelques jours lors d'une explosion qui a tué trois autres journalistes. Autre lauréat de ce prix qui récompense les meilleurs reporters : David Thomson, journaliste à RFI. Il est distingué pour son livre Les Revenants, dans lequel il raconte le retour des djihadistes français de Syrie et d'Irak.

AS : Le champion du monde de cyclisme est exclu du tour de France. Peter Sagan est puni par l'union cycliste internationale, car il a mis en danger un concurrent pendant l'étape d'aujourd'hui. L'étape a été remportée par le Français Arnaud Démare. Au classement général, c'est toujours Geraint Thomas, britannique, qui est le premier. Il porte donc le maillot jaune.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias