#Французский язык в новостях

Hic

mots-actu_h.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Tout va bien entre l’Allemand et l’Espagnol, entre Pedro Sanchez et Olaf Scholz. Tout ou presque : les deux chefs d’État se sont rencontrés et sont d’accord sur bien des points. Pas absolument tous : RFI note un hic, le seul hic, dit-on dans cette relation : le pacte de stabilité qui doit réguler le déficit budgétaire. Et les Espagnols apparemment souhaiteraient plus de souplesse. Et c’est là le hic !

Le mot, que j’ai entendu à l’antenne, semble légèrement familier, comme le sont souvent les onomatopées. Et le terme semble bien appartenir à ce genre.

Une onomatopée, c'est-à-dire un mot-son, presque un mot-bruit, un mot dont la sonorité évoque le sens. Hic : terme bref, avec ce tremplin du « h » de départ et cet arrêt brusque sur le « c » !

En effet, quand on vous parle d’un hic, spontanément, on pense à un hoquet. Puisque hic, en français est en effet le mot qui représente ce sursaut qu’on a quand quand on hoquète. Quand on est sujet à ce mouvement réflexe, incontrôlable, d’un reflux gastrique qui fait remonter d’un coup la respiration en la coupant pendant un très court instant. Ce n’est pas bien grave, en général très passager, mais on ne sait trop comment faire pour s’en débarrasser. On dit qu’une émotion forte le fait passer, comme si une sidération détournait le corps de cette réaction.

Et cette image du hoquet est souvent associée à une mauvaise surprise, très soudaine. Un peu comme on dit de quelqu’un, de façon plaisante, qu’il a avalé son dentier.

Et bien toutes ces réflexions nous font partir sur une fausse piste. Ce n’est qu’a posteriori que ce hic est relié ce sursaut, ce tressaillement ! Les hasards de l’étymologie nous indiquent un cheminement bien différent.

Hic est en fait un mot latin, qui, sans changement, est passé en français dans une langue savante. Entre autres significations, il s’agit d’un adverbe de lieu qui veut dire « ici »! Et son emploi s’est généralisé à partir de la langue juridique, savante, donc latine depuis le moyen-âge. Hic est quaestio disait-on ! Ici est la question, ici est le problème. Il renvoie donc à l’idée d’un achoppement, d’une difficulté : c’est là que ça coince dira-t-on aujourd’hui de manière familière. Et on retrouve donc l’allusion à un accroc, à un point d’arrêt, qui se marie très bien avec les évocations qu’on mentionnait. Comme si le parcours paisible de l'ingestion ou de la compréhension était soudain interrompu par un obstacle imprévu.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias