#Французский язык в новостях

Grincer des dents

mots-actu_g.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Les nominations de Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti au gouvernement font grincer des dents. En effet les deux ministres ne sont pas au goût de tout le monde. Est-ce pour autant qu’on assiste à une levée de boucliers, à une colère bruyante et spectaculaire ? Pas vraiment. Mais il y en a qui grincent des dents. Une expression imagée, pour dire qu’on est furieux, mais qu’on ne le montre qu’à peine. Est-ce qu’on essaie de le cacher ? Pas exactement quand même : grincer des dents, ce n’est pas avaler des couleuvres, c’est-à-dire faire semblant de rien. Mais quand on grince des dents, ça se voit peu et ça s’entend à peine plus. Au mieux, on peut deviner une grimace.

Alors grincer des dents a d’abord un sens tout à fait concert et littéral. On grince des dents quand on les frotte les unes contre les autres. Un mouvement réflexe qui se produit souvent en dormant. Indice souvent qu’on dort mal, qu’on n’est pas tranquille. Pourtant, même s’il indique une tension, une inquiétude, ce mouvement n’est pas vraiment douloureux. Il est étonnant donc de voir d’où nous vient son emploi figuré : de la Bible où il est carrément lié aux images de l’Enfer : « Il y aura des pleurs et des grincements de dent pour ceux qui seront rejetés dans les ténèbres du dehors, hors de la miséricorde divine. Et les tourments de l’Enfer évoquent a priori les pires souffrances. Qui s’expriment par ce simple et furtif mouvement d’une mâchoire contre l’autre.

Il est vrai que ça peut évoquer un bruit ténu, mais insupportable, comme celui des ongles contre le métal, qui peut provoquer des ultra-sons qui sont presque un supplice à entendre. Grincer est en effet un mot cousin de crisser qui évoque ce genre de sons. A la manière d’une onomatopée d’ailleurs : crisser, plus encore que grincer imite la sonorité de ce qu’il évoque.

Mais ce verbe grincer a également d’autres emplois moins dramatiques ! On parle d’une porte qui grince, quand elle aurait bien besoin d’une goutte d’huile sur ses gonds. C’est donc un petit bruit, plutôt aigu, produit par un frottement de deux pièces métalliques qui se touchent. On est là dans l’imaginaire de la mécanique, des poulies et des engrenages, des pièces qui s’entraînent les unes les autres.

Mais on retrouve un sens figuré avec un adjectif qui dérive de grincer : c’est grincheux. Et le grincheux n’est pas celui qui grince des dents, mais plutôt celui qui n’est jamais content, qui rouspète toujours. Il ne hurle pas, peut-être, mais il est facilement grognon !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias