#Французский язык в новостях

Distanciel et présentiel

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Faites l'exercice pour comprendre ce mot de l'actualité : Présentiel, distanciel...

 

Avec ce début de déconfinement en France, nous avons vu un certain nombre d’élèves reprendre le chemin de l’école. Alors, « reprendre le chemin de l’école », c’est une expression presque toute faite qui, souvent, a un sens particulier : ça veut dire « reprendre des études », « se remettre aux études ». Mais là, on l’entend presque au sens propre. Et en effet, il y a un certain nombre d’élèves, pas tous bien sûr, qui vont retourner dans leur école, retrouver quelques camarades, pas tous, retrouver leur professeur et être en tout cas présents dans leur école. Parce que justement, l’école, elle est là pour délivrer un enseignement présentiel. 

Alors, le mot, on ne l’entend pas depuis si longtemps que cela.  Il est à la mode en ce moment, porté par cette situation assez dramatique qu’on vit depuis quelques mois. Et qui fait que, justement, d’un côté, on a un enseignement présentiel à l’école, qui a été pratiquement arrêté depuis quelques semaines. Et puis, remplacé par ce qu’on appelle « un enseignement distanciel », un enseignement à distance mais qui bénéficie beaucoup des nouvelles technologies. Alors, c’est un couple de mots, je vous dis, qu’on entend en ce moment, qu’on n‘entendait pas auparavant, « présentiel » et « distanciel ». 

« Distanciel » existe depuis plusieurs années, mais il avait fait ses premières armes dans le monde de l’enseignement. Alors, ça fait bien longtemps qu’on peut enseigner à distance. Ca ne fait pas si longtemps qu’on parle d’enseignement distanciel. Parce qu’au départ, on parlait par exemple de cours « par correspondance ». Et puis, pour être plus officiel, on parlait de « téléenseignement », avec des cours envoyés par la poste, des devoirs que l’élève faisait, qu’il envoyait à un professeur, qui le corrigeait, qui le renvoyait de même par voie postale. Et on s’est mis à parler d’enseignement distanciel à partir du moment où ces échanges ont pu avoir lieu en bénéficiant des nouvelles technologies, c’est-à-dire de la toile, de l’Internet.

Et cet usage a fait que le mot s’est chargé d’un sens particulier. On n’est plus uniquement dans l’enseignement par correspondance. Ce n’est pas le même type d’enseignement « à distance ». Et ce couple, donc, « distanciel-présentiel », est utilisé aujourd’hui dans d’autres domaines. Il n’a pas exactement le même sens que cet autre couple de mots « virtuel-réel », mais le parallélisme est quand même assez frappant. 

Et aujourd’hui, par exemple, dans d’autres domaines que l’enseignement, dans le monde des affaires, dans le monde de l’entreprise, on peut très bien se demander si deux partenaires qui décident d’échanger vont se voir en présentiel. « Se voir en présentiel » : la phrase aurait été ridicule il y a quelques années : si l’on se voit, c’est nécessairement qu’on est présents face à face, qu’on est dans le même espace. Eh bien non ! De nos jours, c’est différent puisqu’on a le choix entre le présentiel et la visioconférence. « Se voir en présentiel », c’est donc se voir pour de vrai, et pas simplement à travers l’écran. 

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias