#Французский язык в новостях

Coalition

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le résultat des élections législatives en France a mis ce pays dans une situation particulière. Le président réélu n'a pas de majorité absolue pour faire appliquer facilement sa politique. Mais enfin, aucun parti d'opposition n'a de majorité absolue non plus. Donc, il faut composer. Comment ? 

Avant qu'Emmanuel Macron s'exprime hier soir, les avis étaient partagés, union nationale ou coalition ? Il semble que le président ne se soit pas déclaré en faveur d'une union nationale. Est-ce qu'on se dirige vers un gouvernement de coalition ? De toute façon, voilà bien des mots qui peuvent avoir des sens différents selon les circonstances. Et il est sûr que le mot de coalition donne une impression moins unie, moins cimenter que l'expression union nationale. Cela évoque des accords qui se font peut-être davantage au coup par coup. 

Alors, on voit déjà que ce n'est pas du tout un mot populaire. Il est relativement rare jusque d'ailleurs dans le rapport entre son écriture et sa prononciation : coalition. Ce n'est pas très fréquent en français cette séquence « co-a ». Le mot, bien sûr, vient du latin « coalescere » signifie dans cette langue grandir ensemble et d'ailleurs, grandir en s'unissant.  

On a certains usages historiques qui sont tout à fait oubliés. Il y en a dont on se rappelle davantage, en particulier les usages militaires qui datent de la fin du 18e siècle. La jeune nation française, à partir de la révolution qui s'est affranchie de son roi, fait peur à l'Europe monarchique ou impériale. 

Alors la France est assez agressive. L'assemblée législative déclare la guerre à l’empereur François II en 1792 et la Prusse et l'Autriche s'allient dans ce qu'on appelle la première coalition à laquelle se rallie pratiquement toute l'Europe : Angleterre, Hollande, Espagne, Portugal, le Royaume des Deux-Siciles et le Royaume de Sardaigne. Les coalisés puisque c'est ainsi qu'on nomme les puissances qui se sont alliées, ne s'entendent pas toujours et leurs ambitions et leurs craintes ne sont pas les mêmes. Mais enfin, que ça soit pendant la Révolution ou ensuite pendant le Consulat ou l'Empire, la France bataille contre toute l'Europe et va affronter cette coalition successive jusqu'en 1815. 

Donc le mot a souvent eu en France un écho un petit peu négatif quand il était utilisé de façon géopolitique, mais ça n'empêche pas qu'il soit encore tout à fait en usage en politique intérieure, sans vraiment couleur péjorative. Sans la couleur que peuvent avoir d'autres mots qu'on aura garde d'employés en particulier le mot combinaison. Une coalition n'est pas, ne sonne pas comme une combinaison. 

 

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias