Audio

Magie de Noël ou opération commerciale ?

Les décorations de Noël dans les vitrines du grand magasin du Printemps attire les enfants et les touristes parisiens.
Les décorations de Noël dans les vitrines du grand magasin du Printemps attire les enfants et les touristes parisiens.
© Tabadam / iStockphoto
Noël est aussi une fête pour tous les commerçants qui réalisent les plus grands chiffres d’affaires pendant cette période. Après son retour en Laponie, le Père Noël ne prend pas de vacances : il continue à poser avec les touristes et les promener en traîneau sur des chemins enneigés. Et les tarifs sont plutôt élevés.

03'46" - Première diffusion le 25/12/2017

Depuis 2010, Rovaniemi, capitale de la Laponie finlandaise construite sur le cercle polaire arctique, s’est autoproclamée ville officielle du père Noël. Chaque année, plus de 300 000 touristes, venus des quatre coins de la planète, s’y pressent dans l’espoir de croiser le vénérable vieillard. Une manne pour cette région polaire reculée où un cliché avec le père Noël coûte 30 euros, une balade d’un quart d’heure sur son traineau une vingtaine d’euros et où peluches et souvenirs du Grand Nord se paient au prix fort.

Une gigantesque opération commerciale 

Le père Noël, c'est d'abord une gigantesque opération commerciale qui débute dès le « Black Friday », en novembre, au lendemain de la fête américaine de thanksgiving et qui se poursuit jusqu’à la veille de Noël. Dimanche 24 décembre encore, les magasins étaient ouverts pour les achats de dernière minute. Le « Black Friday » marque traditionnellement le coup d’envoi aux États-Unis et au Canada de la période des achats de fin d’année. Mais mondialisation oblige, « le vendredi noir » s’est exporté partout dans le monde. Et en France, les magasins réalisent pendant ces quatre à cinq semaines 20 % de leurs ventes ; une part qui monte à 60 % pour les magasins de jouets.

Budget moyen stable pour les courses de Noël

Le budget moyen qu’ont consacré les Français aux achats de Noël est stable par rapport l’an dernier  : 593 euros en moyenne, répartis de manière équilibrée entre cadeaux, 54 %, et achats alimentaires, 46 %. Et puis Noël c’est avant tout la fête des enfants. Et même si elles ont tardé à démarrer, les ventes de jouets devraient enregistrer cette année une hausse de 2 % à près de 3 milliards et demi d’euros. Même si ces bons chiffres cachent mal les difficultés des distributeurs traditionnels très affaiblis par le e-commerce.

Car plus que jamais cette année, le web a été au cœur des stratégies d’achat des Français avec une hausse de 13 % des ventes en ligne, selon une étude de la Fevad, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance. Une étude qui évalue à pas moins de 15 milliards 800 millions d’euros le chiffre d’affaires des cybermarchands durant ces 5 semaines. Et pour cause, 7 Français sur 10 avaient l’intention d’acheter leurs cadeaux en ligne.

La magie de Noël

Rassurez-vous, la magie de Noël continue à opérer depuis notamment Libourne dans le sud-ouest de la France, où une soixantaine de postières revêtent chaque année, dès le mois de novembre, l’habit des lutins du père Noël pour répondre aux lettres des enfants. Depuis 50 ans en effet, La Poste de Libourne assure le secrétariat mondial de l’homme à la barbe blanche. Et les lettres arrivent des quatre coins de la planète, notamment de Taïwan, de Russie ou des États-Unis : 1,2 million de petites enveloppes en moyenne chaque année. Et cela même si le père Noël s’est mis à l’ère d'internet, 123 600 courriels tout de même l’an dernier.

Un moment de solidarité, de partage et de générosité

En France, les pères Noël verts ont, cette année encore, aidé leurs homologues rouges en organisant des collectes de jouets et de denrées alimentaires pour les plus démunis. Une initiative du secours populaire lancée il y a bientôt 40 ans et qui a permis l’an dernier de venir en aide à plus de 180 000 personnes dans le besoin en France.

Publié le 25/11/2019 - Modifié le 08/01/2020 - Par Mounia Daoudi

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias