Audio

Kenya : Kate Wangui lutte pour les Droits des femmes à Kibera

La défenseure des droits des femmes kényane Kate Wangui, en juin 2019.
La défenseure des droits des femmes kényane Kate Wangui, en juin 2019.
© pbi-france.org
Au Kenya, Kate Wangui se bat depuis 2011 pour que les femmes et les enfants aient accès à la justice, face à l’administration et aux violences qu’elles subissent au quotidien dans son quartier de Kibera, qu’elle décrit comme le plus grand bidonville d’Afrique. Un quartier qui a subi les violences post-électorales de 2008 ; sa propre maison a été pillée. Kate Wangui était de passage en France en juin 2019 à l’invitation des Brigades de paix internationales.

03'29" - Première diffusion le 13/07/2019

C’est en 2011 que Kate Wangui s’investit en participant à des groupes de paroles de femmes de différentes ethnies. Son but : former les femmes et les enfants, leur faire connaître leurs droits, se battre pour qu’elles obtiennent justice lorsqu’elles sont victimes de viols et de violence ou en cas de féminicides, les assassinats de femmes. Kate Wangui est depuis devenue un relai dans la communauté. C’est elle qu’on appelle en cas d’urgence. Et son téléphone sonne sans arrêt.

Publié le 05/03/2020 - Modifié le 09/03/2020 - Par Véronique Gaymard

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias