L'entrée du Serum Institute of India Pvt. Ltd. qui fabrique le vaccin Covid-19 à Pune en Inde, le 23 novembre 2020.
L'entrée du Serum Institute of India Pvt. Ltd. qui fabrique le vaccin Covid-19 à Pune en Inde, le 23 novembre 2020.
Pratham Gokhale/Hindustan Times via Getty Images.
Article

L'Inde, usine du monde pour les vaccins anti-Covid

L’Inde, le deuxième pays le plus contaminé par le Covid-19 au monde, s’apprête à devenir le plus gros fournisseur pour les vaccins. Le pays pourrait notamment fournir une grande partie des sérums destinés aux pays en développement, comme l'explique l'ambassadeur de l’Inde en France, Jawed Ashraf, dans un entretien à RFI.
Par Heike Schmidt -

RFI : Dans une conversation téléphonique cette semaine, votre Premier ministre Narendra Modi et le président Emmanuel Macron se sont mis d’accord pour améliorer l’accès aux vaccins anti-Covid. Or, aujourd’hui, les pays riches ont déjà accaparé 53% des vaccins les plus prometteurs. L’Inde, premier producteur de vaccins dans le monde, sera-t-elle l’usine à vaccins pour les pays pauvres ?

Jawed Ashraf : Je pense que le plus grand défi mondial des années à venir sera de faire en sorte que les vaccins soient disponibles, abordables et accessibles à tous et qu’ils ne soient pas réservés aux plus riches. À l’occasion du G20, notre Premier ministre Narendra Modi a promis que l’Inde fera son possible pour que les vaccins anti-Covid soient accessibles à tous. Nos capacités de production seront donc mises à contribution pour un accès universel. Nos vaccins sont produits à très bas coût et nous allons les partager avec d’autres pays.

Le « Serum Institute of India », Numéro 1 mondial du vaccin, produit déjà 60 millions de doses par mois du vaccin AstraZeneca-Oxford et promet que la moitié de sa production sera réservée aux pays à revenus faibles, à 3 dollars par dose. Quand l’exportation débutera-t-elle ? Et qui seront les premiers pays qui en profiteront 

Dès que les vaccins seront officiellement approuvés et qu’ils seront autorisés localement, ils seront acheminés via nos propres programmes d’aide au développement vers nos voisins et l’Afrique. En Afrique, nous sommes présents dans 47 des 54 pays. Bien sûr, nous devrons fixer des priorités, et nous allons travailler pour cela avec nos partenaires à travers des mécanismes multilatéraux, parmi lesquels la France, l’Allemagne et d’autres pays européens jouent un rôle important. Nous allons choisir les pays destinataires ensemble. Cela dépendra aussi des urgences sanitaires de chaque pays. 

À écouter et lire aussi : Les premiers vaccins contre le Covid-19 difficiles à déployer en Inde

La production de masse a déjà commencé cet été, bien avant la fin des tests cliniques. Ces vaccins « made in India » seront-ils sûrs ?

L’Unicef achète déjà 60% de ses vaccins en Inde. 25% de tous les vaccins produits dans le monde sont fabriqués en Inde. Évidemment, nous respectons les normes les plus rigoureuses. Aucun compromis ne sera fait. Nous ne sommes dans une course avec aucun autre pays pour arriver les premiers. Nous ne voulons pas non plus gagner des sommes faramineuses. Je vous rappelle par ailleurs que l’Inde a une vaste expérience dans la vaccination. Chaque année, nous administrons 650 millions de doses de vaccin à des personnes vulnérables, parmi lesquelles 100 millions d’enfants et 30 millions de femmes enceintes. Je suis sûr que nos partenaires nous feront confiance. 

Pendant le début de la pandémie, la Chine a mené une véritable « diplomatie du masque » – assistera-t-on à une diplomatie indienne du vaccin 

Je ne veux pas commenter les stratégies employées par d’autres pays. Nos vaccins ne seront ni un outil géopolitique ni un sujet de fierté nationale. Pendant le début de la crise Covid, nous avons fourni des médicaments manquants à 150 pays, comme l’hydroxychloroquine ou le paracétamol. Nous ne nous sommes pas vantés de cela. Si l’Inde ne mettait pas à disposition ses infrastructures pharmaceutiques, on nous accuserait d’être insensibles aux besoins mondiaux. L’Inde jouera un rôle crucial, car nous sommes capables de fabriquer des vaccins en masse, à bas coût et de bonne qualité. L’« Institut Indien du Sérum » produira 200 millions de doses pour le programme international Covax. Nous voyons cela comme notre contribution à l’effort global. 

À lire aussi : Inde: le Covid-19 aurait contaminé près de 50% des habitants du centre de New Delhi

Publié le 07/01/2021 - Modifié le 07/01/2021

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias