Audio
Trois soldats ougandais du King's African Rifles, un régiment colonial britannique.
Trois soldats ougandais du King's African Rifles, un régiment colonial britannique.
R. Candelas/Imperial War Museums
C’est une histoire complètement méconnue que celle de l’Ouganda pendant la Première Guerre mondiale.

02'20'' - Première diffusion le 20/07/2014.

À l’époque, le protectorat anglais est pourtant frontalier avec l’Afrique de l’Est allemande - le Rwanda et le Tanganyika, l’actuelle Tanzanie - où plusieurs batailles ont lieu. Des Ougandais ont intégré les bataillons des colonies britanniques d’Afrique de l’Est (en anglais) mais leur rôle ne restera pas dans l’histoire. 

Pourtant environ 30 000 Ougandais ont participé à cette guerre. Recrutés par l’intermédiaire des chefs traditionnels, ils n’étaient pas intégrés dans les unités combattantes mais servaient de « mules », transportant des charges sur leur tête. D’autres participants étaient des étudiants requis par les missionnaires pour assurer les premiers soins ou ont servi en tant qu’infirmiers. On est donc très loin de l’histoire officielle qui mentionne uniquement le volontariat.

Très peu de traces subsistent des « King's African Rifles » (en anglais), ces troupes coloniales britanniques. Les unités étaient très éparpillées et la plupart de leurs hommes n’ont pas survécu à la guerre. Par ailleurs, comme l’Ouganda n’était pas une colonie de peuplement, il n’existe aucune famille de cette époque encore dans le pays. Enfin, la destruction des archives au moment de l’indépendance, a achevé d’effacer de l’histoire de la Grande Guerre ces dizaines d’Ougandais qui y ont pourtant participé.
 

Publié le 10/09/2015 - Modifié le 09/02/2017 - Par Sarah Sakho

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias