Audio
Place Venceslas, Prague.
Place Venceslas, Prague.
© Vladimír Lammer
Les historiens considèrent volontiers que le Printemps de Prague a commencé en 1967 par une révolte des intellectuels et des écrivains réclamant la liberté d’expression. Mais, c’est l’irruption d’Alexander Dubcek à la tête du Parti communiste tchécoslovaque, le 5 janvier 1968 qui marque le début officiel de ce mouvement qui a suscité beaucoup d’espoir des deux côtés du rideau de fer. Rapidement la censure est abolie, les victimes des procès sont réhabilitées... De Prague à Bratislava, il souffle un vent de liberté de plus en plus fort. À Moscou et dans les capitales des « pays frères » qui craignent la contagion, l’inquiétude grandit. L’invasion par les troupes du Pacte de Varsovie dans la nuit du 20 au 21 aout met fin à l’idée « d’un socialisme à visage humain ». Que reste-t-il aujourd’hui du Printemps à Prague ?

46'00" - Première diffusion le 27/05/2018

Invités :
- Jacques Rupnik, professeur à Sciences-Po Paris.
Lukas Macek, professeur et directeur de l’antenne de Sciences-Po Paris à Dijon.
- Petr Janyska, journaliste et ancien ambassadeur de la République Tchèque en France. En ligne de Prague.

Avec Maria Afonso, et Raymond Clarinard de Courrier International.

EM DIAPO: Carrefour de l'europe - Prague

«Rentrez chez vous !» sur la place de la vieille-ville à Prague. | Miloň Novotný

Publié le 07/02/2019 - Modifié le 07/02/2019 - Par Daniel Desesquelle

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias