Audio

Esclavage : mémoires sensibles en Guadeloupe (1/2)

Le Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage de Pointe-à-Pitre
Le Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage de Pointe-à-Pitre.
Mémorial ACTe
À l’occasion du 170e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, le 27 avril 2018 dans l’hexagone et le 27 mai en Guadeloupe, nous vous proposons de repartir dans les Antilles françaises, sur les chemins d’une mémoire sensible : celle de l’esclavage.

Longtemps ignorée, enfouie parce que douloureuse, cette mémoire se partage désormais en Guadeloupe. Le Mémorial ACTe : Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage de Pointe-à-Pitre, accueille depuis juillet 2015 des visiteurs du monde entier. Ce lieu, unique en France, leur offre une expérience à la fois immersive et instructive de l’esclavage à l’échelle des Caraïbes voire du monde.
De nombreux sites mémoriels répartis sur l’ensemble des îles de Guadeloupe sont rassemblés autour de la Route de l’Esclave. Tous racontent, incarnent l’horreur du système esclavagiste mais aussi l’empreinte qu’il a laissé partout, sur le territoire et les consciences.
Les Guadeloupéens s’approprient cette histoire, à la fois collective et intime, en recherchant aussi leurs racines et leurs ancêtres. De cimetières d’esclaves en habitations, du Fort Delgrès aux rues de Pointe-à-Pitre où résonnent les tambours du gwo-ka, du musée Schoelcher au Mémorial ACTe, en passant par les Archives départementales de Guadeloupe, les chemins de la mémoire sont ici multiples et très forts.
Un voyage mémoriel, sensible, qui donne à voir autrement les îles de Guadeloupe et leurs habitants, et après lequel on ne regarde plus jamais pareil les champs de canne.

Esclavage : mémoires sensibles en Guadeloupe (2/2) : 

Une série de reportages de Céline Develay-Mazurelle et Laure Allary initialement diffusée en mai 2016.

Avec le Labo RFI.

En savoir plus :
- Allez sur le site de l’Office du tourisme des îles de Guadeloupe.
- Téléchargez la brochure de la Route de l’Esclave, itinéraire touristique sur 18 sites mémoriels associés au projet de la Route de l’Esclave de l’Unesco.
- Sur la recherche généalogique et les initiatives mémorielles antillaises, allez du côté des associations CM98 ou Lanmou Ba Yo qui, en mai, célèbre le mois des Aïeux.
- Découvrez le travail de l’artiste peintre, militant de l’identité créole et membre fondateur d’Akiyo, Joël Nankin.

Des membres d’Akiyo font résonner le Ka, le tambour, symbole d’africanité tous les samedis sur la piétonne de Pointe-à-Pitre.

Des membres d’Akiyo font résonner le Ka, le tambour, symbole d’africanité tous les samedis sur la piétonne de Pointe-à-Pitre. | Céline Develay-Mazurelle / RFI

Publié le 29/01/2019 - Modifié le 31/01/2019 - Par Céline Develay Mazurelle

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias