Bush s'oppose à ce que les Etats-Unis parlent de « génocide » arménien
Bush s'oppose à ce que les Etats-Unis parlent de « génocide » arménien
Domaine public/wikimedia
Article

Bush refuse de parler de «génocide» arménien

Membre de l'Otan et voisine de l'Irak, la Turquie est un allié précieux pour Washington. C'est pourquoi le président George W. Bush s'oppose à ce qu'une loi qualifie officiellement de « génocide » la mort de centaines de milliers d'Arméniens en Turquie au début du XXe siècle, sous l'Empire ottoman. Et ce alors que la Chambre des représentants doit examiner la semaine prochaine un texte en ce sens.
Par RFI -

Les Turcs sont tellement inquiets qu'ils ont acheté une pleine page de publicité dans le Washington Post. Rédigée sous forme d'appel aux parlementaires américains, le texte leur demande, solennellement,de ne pas imposer « une vision tendancieuse des tragédies qui ont eu lieu dans les dernières années de l'empire ottoman ».

C'est aussi ce qu'a dit le Premier ministre turc à George Bush, au cours d'une conversation téléphonique ce vendredi. Mais il a en outre fait remarquer que le vote d'une telle loi risquerait ne nuire aux relations entre la Turquie et les Etats-Unis.

Or, le régime d'Ankara est dans la région un allié précieux, autant parce que c'est un pays voisin de l'Irak, que parce que la Turquie est membre de l'OTAN. George Bush a donc repris à son compte l'argumentaire turc, à savoir qu'il fallait laisser aux historiens et non à la loi le soin de qualifier les événements qui se sont déroulés entre 1915 et 1917.

Plusieurs Etats américains parlent déjà officiellement du génocide arménien. Mais au niveau fédéral, les tentatives précédentes ont échoué. En l'an 2000, le Congrès avait retiré un projet de loi, sous la pression , déjà, de la Maison Blanche.

Publié le 19/02/2016 - Modifié le 19/02/2016

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias