Audio

Vilnius ne veut plus dépendre du gaz de Moscou

Vilnius ne veut plus dépendre du gaz de Moscou
La ville d'Utema parie sur la biomasse pour moins dépendre de l'énergie russe.
© Frédérique Lebel
La crise ukrainienne et la dernière suspension de livraison de gaz russe à Kiev, ont fini de convaincre la Lituanie que sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie n’était plus tenable. Pour desserrer cet étau, le pays a engagé une petite révolution : la majorité des petites villes se chauffe désormais à la biomasse. Reportage de Frédérique Lebel à Utena, 30 000 habitants, à une heure et demie de route au nord de Vilnius. 

08'22'' - Première diffusion le 03/07/2014

Il y a déjà sept ans que la ville s’est convertie à la biomasse. L’usine locale va s’équiper d’une quatrième chaudière alimentée par des briquettes de bois entassées en d’immense monticules à l’extérieur des bâtiments. Pour le directeur de l’usine ce système de chauffage a des effets très positifs sur l’environnement. L’approvisionnement en ressources locales a été bénéfique pour l’économie locale : donner du travail et renforcer l’esprit de communauté. Utena est désormais auto-suffisante pour se chauffer et la ville détient le record de l’énergie la moins chère du pays !

À plus grande échelle, le pays construit un nouveau terminal pour recevoir du gaz liquéfié de l’étranger sur la côte balte, terminal qui pourra être relié à la Pologne et la Finlande. Eduardas Eigirdas est le rédacteur en chef de la revue d’économie et de politique Valstybe. Il a expliqué à Frédérique Lebel, pourquoi son pays devait absolument développer ces sources d’approvisionnement alternatives.

Publié le 30/11/2016 - Modifié le 18/02/2020 - Par Laurent Berthault

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias