Le président américain Barack Obama à Lisbonne, le 19 novembre 2010.
Le président américain Barack Obama à Lisbonne, le 19 novembre 2010.
Jose Manuel Ribeiro / Reuters
Article

L’OTAN a rendez-vous à Lisbonne pour redéfinir sa stratégie

Quelles missions pour l'OTAN? Quelles menaces au XXIe siècle ? Les chefs d'États et de gouvernements des vingt-huit pays membres de l’Alliance sont réunis pour deux jours à Lisbonne au Portugal, pour un sommet qui doit marquer l'adoption du nouveau concept stratégique de l'Alliance.
Par Olivier Fourt -

Plus de soixante ans après sa création, l'OTAN doit se réformer et s'adapter. C'est tout l'enjeu de ce sommet qui se tient, vendredi 19 et samedi 20 novembre 2010, à Lisbonne, une ville placée sous très haute surveillance.

L’OTAN est une « vielle machine », née de l'immédiate après-guerre, une organisation qui a survécu à la Guerre froide. Cette alliance euro-atlantique doit maintenant être reprogrammée en fonction du nouveau contexte international comme l’explique le secrétaire général de l'OTAN, le Danois Anders Fogh Rasmussen : « la première étape fut l'alliance née de la guerre froide, de grosses armées statiques faisant face à un ennemi clairement identifié. Cet OTAN "version 1.0" a très bien fonctionné. La "version 2.0" fut l'alliance d'après la guerre froide. Le temps est maintenant venu pour "l'OTAN 3.0". Une alliance qui peut défendre les 900 millions de citoyens des pays de l'OTAN contre les menaces d'aujourd'hui et des décennies à venir ».

À l’issue du sommet de Lisbonne, les membres de l’OTAN vont devoir adopter leur nouveau « concept stratégique » qui définira la raison d’être et les missions principales de l'Alliance. La dernière version de ce « concept » remonte à 1999. La nouvelle feuille de route est donc très attendue, même si un coin du voile a déjà été levé au printemps 2010, après les recommandations du comité d'experts dirigé par l'ancienne secrétaire d'État américaine Madeleine Albright.

De nouvelles menaces

Terrorisme international, prolifération d’armes de destruction massive ou atteinte à la sécurité informatique des États… Pour Étienne de Durand, directeur du Centre des études de sécurité à l'Institut français des relations internationales (IFRI), « l’OTAN va devoir s'adapter à des menaces dites "diffuses" et "globalisés" et parler avec d’autres organisations comme l’Union européenne et les Nations Unies de sa façon d’approcher les crises type Afghanistan, en proposant des solutions pas seulement militaires ».

L'OTAN tire donc les leçons de son intervention en Afghanistan, comme l'explique le général français Stéphane Abrial qui a pris en 2009 le commandement suprême de l'OTAN pour la transformation à Norfolk aux États-Unis : « Tout le monde se demande ce que vont devenir les budgets de Défense de l’ensemble du monde. Jusqu’où la crise peut entraîner des difficultés. Les 28 membres ont pris conscience qu’il faut changer les choses, qu’il faut désormais une organisation plus réactive, plus légère et moins couteuse », explique Stéphane Abrial.

Rapprochement avec la Russie

La réforme des structures de l'OTAN sera bien sûr l'un des points importants de ce sommet, tout comme le nouveau partenariat que souhaite mettre en place l'Alliance avec la Russie, l'ennemi d'hier. Ce sommet est une occasion pour « en finir avec les fantômes du passé », a estimé le Secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen.

« L’une des conditions d’une meilleure relation avec la Russie est l’arrêt de l’élargissement à l’Est, en particulier à l’Ukraine et la Géorgie. Rien n’a été écrit mais c’est la situation qui prévaut actuellement, puisque qu’il s’agit d’associer la Russie aux décisions de l’OTAN », explique Étienne de Durand, directeur du centre des études de sécurité à l'IFRI. Et il ajoute : « mais malheureusement une partie de l’armée russe continue de considérer l’OTAN comme la principale menace qui pèse sur la sécurité nationale russe. Il faudra donc du temps pour lever ces craintes ».

Signe de ce rapprochement, le président russe Dmitri Medvedev participera à un conseil OTAN-Russie, qui va se dérouler dans la foulée du sommet.

Publié le 25/03/2019 - Modifié le 18/04/2019

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias