Abbas Kazmi, l’avocat de Kasab, à la sortie de la prison d'Arthur Road à Bombay où son client est détenu
Abbas Kazmi, (G) l’avocat de Kasab, le 20 juillet 2009, à la sortie de la prison d'Arthur Road de Bombay, où son client était détenu.
Indranil Mukherjee/AFP
Article

Inde: le seul coupable survivant des attaques de Bombay a été éxécuté

Le seul terroriste survivant et reconnu coupable d’avoir participé aux attaques qui avaient fait 166 morts en 2008 à Bombay a été pendu le mercredi 21 novembre 2012 en Inde, près de quatre ans après les faits. Mohammed Ajmal Kasab, de nationalité pakistanaise, avait reconnu son rôle et l’implication des services secrets pakistanais dans la préparation de cet acte terroriste. En Inde, sa pendaison était attendue et demandée depuis longtemps.
Par RFI -

Avec notre correspondant à Bombay, Sébastien Farcis

Mohammed Ajmal Kasab, un nom qui représentait pour les Indiens la terreur aveugle et meurtrière des attentats les plus traumatisants des dix dernières années en Inde. Beaucoup de partis d’opposition, ainsi que les extrémistes hindous, réclamaient cette exécution depuis longtemps.

Ils critiquaient la longueur de la procédure, ainsi que les frais engagés par l’Etat pour défendre et protéger celui qui a reconnu avoir tiré aveuglément sur des passants dans le centre de Bombay. Ajmal Kasab faisait partie des onze terroristes qui avaient semé la terreur dans la capitale économique indienne du 26 au 29 novembre 2008, coûtant la vie à 166 personnes, dont dix terroristes et beaucoup d’étrangers.

Les vrais organisateurs toujours pas inquiétés

Le mercredi 21 novembre au matin, les familles des victimes se sont donc dites réjouies et soulagées, alors que le gouvernement indien s’est félicité que le processus judiciaire ait pu être respecté jusqu’au bout.

Ajmal Kasab a été reconnu coupable d’avoir, entre autres, déclaré une guerre contre l’Inde. Et son appel auprès de la Cour suprême, comme sa demande de grâce présidentielle, avaient été rejetés ces derniers mois.

C’est donc une page qui se tourne, mais les vrais organisateurs de ces attaques n’ont quant à eux toujours pas été inquiétés.

Publié le 20/02/2017 - Modifié le 28/02/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias