Des dizaines de milliers de manifestants près de la frontière israélienne à l'occasion du premier anniversaire de la «Grande marche du retour», le 30 mars 2019.
Des dizaines de milliers de manifestants près de la frontière israélienne à l'occasion du premier anniversaire de la «Grande marche du retour», le 30 mars 2019.
Mahmud Hams / AFP
Article

Gaza: forte mobilisation pour l'anniversaire de la Grande marche du retour

Nouvelle journée de mobilisation des Palestiniens ce samedi 30 mars 2019 le long de la barrière de séparation entre la bande de Gaza et le territoire israélien. Il s’agit pour eux de marquer le premier anniversaire de la Grande marche du retour. Des affrontements avec l'armée israélienne ont fait au moins quatre morts côté palestinien.
Par RFI -

Adham Abu Sabra est venu avec ses béquilles. Un fixateur externe est attaché à sa jambe gauche. Ce jeune homme de 26 ans a déjà été blessé lors de mobilisations de la Marche du retour. « La dernière fois, j’ai essayé de traverser la barrière. Nous continuerons jusqu’au dernier jour de notre existence ou jusqu’à ce que notre terre soit libérée », promet-il au micro de notre envoyé spécial Guilhem Delteil.

Comme lui, des dizaines de milliers de personnes ont convergé jusqu'au long de la barrière séparant Gaza de l'État hébreu. L’armée israélienne a fait état de 40 000 protestataires, mais ils étaient probablement plus nombreux. Des affrontements avec les soldats israéliens ont fait au moins quatre morts et des dizaines de blessés côté palestinien.

signe plus

 « Le peuple est plus fort que n’importe quelle force. Un million de martyrs sont morts en Algérie. Nous sacrifierons plus de vies afin de libérer notre terre. »

Malgré la crainte des violences, les Palestiniens manifestent en masse à Gaza.
Le 30/03/2019, par Guilhem Delteil

Ce samedi a été déclaré jour de grève dans la bande de Gaza et les écoles ont été fermées pour que tout le monde puisse se joindre à cette manifestation marquant le premier anniversaire du mouvement de protestation appelé Grande marche du retour. Les hauts parleurs des mosquées ont relayé les appels à manifester et des bus ont acheminé les Gazaouis vers la frontière de l'enclave coincée entre Israël, l'Égypte et la Méditerranée.

Après des semaines de tensions et dans un contexte compliqué par l'approche des élections législatives israéliennes, cet anniversaire et les heurts pouvant l'accompagner ont suscité de vives craintes sur l'éclatement d'un nouveau conflit avec l'État hébreu.

L'armée israélienne avait déployé le long de la barrière de séparation des milliers de soldats et des dizaines de tireurs d'élite, ainsi que des chars et de l'artillerie. Côté palestinien, le comité d’organisation a également mobilisé des milliers d’hommes pour tenter d’éviter des accrochages. Des médiateurs égyptiens ont fait la navette ces derniers jours entre Israël et la bande de Gaza dans le but de prévenir une escalade.

Ce mouvement de protestation vise à demander le droit au retour des réfugiés palestiniens sur les terres qu’ils ont quittées en 1948, lors de la création d’Israël. Ils demandent aussi l’allégement du blocus imposé à l’enclave depuis maintenant douze ans. Après un an de protestation, force est de constater que le quotidien des Gazaouis n’a guère changé.

Mais Iqtimal Hamad, membre du du Front populaire de libération de la Palestine et l’une des organisatrices de la Marche du retour, veut tout de même y voir un succès. Selon elle, le mouvement a permis de remettre la cause palestinienne au cœur du débat international et d'unir le peuple palestinien sur son territoire afin de défendre ses droits. « Nous avons réussi à ce que le monde entier vienne désormais voir ce qui se passe pour ce peuple. Cela a montré au monde à quel point cette occupation est horrible dans ces agressions. Elle tire des balles réelles et des gaz toxiques sur le peuple palestinien. Nous continuerons à défendre nos droits. Ce n’était qu’un début », promet Iqtimal Hamad.

Publié le 17/05/2019 - Modifié le 17/05/2019

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias