Les plus fortes réductions d'oxygène depuis cinquante ans ont surtout été constatées dans les eaux tropicales dans le nord-est de l'Atlantique
Les plus fortes réductions d'oxygène depuis cinquante ans ont surtout été constatées dans les eaux tropicales dans le nord-est de l'Atlantique
DR
Article

Les poissons commenceraient à manquer d’oxygène !

Selon des travaux d'une équipe internationale d'océanographes publiés le 1er mai 2008 aux États-Unis, les zones dans les océans sous les tropiques, où l'oxygène se raréfie, s'étendent alors que les eaux se réchauffent, limitant les habitats des poissons et autres organismes marins. Cette étude a été menée dans le cadre du programme sur la variabilité et la prédictibilité du climat conduite par le World Climate Research Programme dont l'objectif est de comprendre le climat par les interactions entre l'atmosphère et les océans.
Par Dominique Raizon -

Les chercheurs de l'Institut Leibniz des sciences marines (IFM-GEOMAR) à Kiel, en Allemagne, ont déterminé, en analysant des données de mesures de l'oxygène dans les océans, que

les niveaux avaient diminué dans les zones tropicales à des profondeurs variant de 300 à 700 mètres au cours des cinquante dernières années.

Les plus fortes réductions d'oxygène depuis cinquante ans ont surtout été constatées dans les eaux tropicales dans le nord-est de l'Atlantique, alors que les changements étaient nettement moins prononcés dans l'est de l'océan Indien, relèvent ces océanographes.

Le réchauffement climatique n’est peut-être pas la seule cause

« Ces zones d'oxygène raréfié pourraient atteindre les eaux côtières, poussées par les courants qui proviennent des profondeurs océaniques moyennes des tropiques », note Janet Sprintall, une océanographe à Scripps Institution of Oceanography à l'Université de Californie à San Diego (ouest) et co-auteur de cette recherche. « La largeur des zones pauvres en oxygène s'étend en profondeur mais vers le surface de l'océan », explique-t-elle. 

« Les impacts écologiques et les conséquences économiques pourraient être substantiels », estiment ces scientifiques qui n'ont pas encore déterminé si ce phénomène est attribuable au réchauffement climatique.

« La question de savoir si ces changements dans la densité d'oxygène peuvent être attribués au réchauffement du climat reste ouverte », indique Lothar Stramma de co-auteur de cette recherche. « Des réduction d'oxygène dans l'océan peuvent aussi se produire avec des processus naturels sur des période plus courtes », ajoute-t-il.

Carte des reliefs du Monde (carte physiographique), Feuille 1 de la 3ème édition de la Carte géologique du Monde au 1/25 000 000 à paraître été 2008.
Carte des reliefs du Monde (carte physiographique), Feuille 1 de la 3ème édition de la Carte géologique du Monde au 1/25 000 000 © CCGM, 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus :

Observation et prévision de l'océan : le projet Mersea coordonné par l'Ifremer , premier système européen d'océanographie opérationnelle.

Nemo, un modèle d'océan européen (cliquez ici).

Jason, programme du Centre national de recherche spatiale au service de l'observation de la météo et des océans : Le 30 avril, le satellite Jason-2 a quitté le centre d'assemblage de Thales Alenia Space, à Cannes (France,sud) pour être livré à la base américaine de Vandenberg en Californie d'où il sera lancé le 15 juin.

Publié le 01/12/2015 - Modifié le 01/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias