#Français de l’actualité

Troisième tour

mots-actu_t.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Est-ce qu'en ce moment en France on attend le troisième tour ? L’expression revient très souvent, et on sait bien ce qu’elle recouvre. Emmanuel Macron a été élu au deuxième tour président de la République. Et des élections législatives sont prévues en juin, mais on parle souvent de ce scrutin comme d’un troisième tour de la présidentielle. Même si au sein de la majorité, des voix comme Prisca Thévenot, par exemple, réfutent cette expression et même cette idée : les législatives ne sont pas un troisième tour des présidentielles ! On l'entend. Le fait même qu'on l'entend, que la formule soit mise en question, prouve bien qu’elle existe, qu’elle circule, qu’elle correspond à une idée. En effet, cette consultation populaire des législatives pourrait donner un éclairage nouveau à la présidence de Macron, notamment si l’opposition était majoritaire. On sait bien que le Premier ministre n’est pas une personnalité qui est élue, il est nommé par le président. Mais on connait le slogan choisi récemment par Jean-Luc Mélenchon: « Élisez-moi Premier ministre! ». Une astuce, évidemment, qui évoque sa possible nomination à la suite d’élections qui le mettraient en position de force. Et cette situation bien particulière fait comprendre pourquoi on parle d’un troisième tour !

Une expression qui n’est pas nouvelle, même si cette situation l’est. Auparavant, on a parfois parlé d’un troisième tour social représenté en général par des journées d’action, des grèves, ça évoque des luttes et des revendications.

Et puis cette expression fait également penser à la troisième mi-temps, et ça on l'emploie dans le monde du sport, et surtout en rugby ; une fois le match terminé, après les deux mi-temps jouées, les amis et les joueurs se retrouvent pour fêter la joie du sport devant un verre et parfois deux. Comme si c’était la continuation naturelle du match. Mais ce n’est pas une vraie mi-temps ! La troisième mi-temps a un côté souriant et festif, alors que le troisième tour qu'il soit social ou pas c'est beaucoup plus sérieux.

Alors revenons maintenant à notre mot tour : il a souvent ce sens voisin de fois, de moment, ou même de coup, même si ce dernier mot est plus familier, parfois plus vulgaire. Mais il s'agit bien de cela.  Le premier vote n’a pas suffi ?  On va aller revoter. On y retourne, encore un tour. Ce qui est étrange, c’est la manière dont ce mot a pu acquérir ce sens. Par ce qu'au départ il désigne des moments qui se succèdent : « À qui le tour ? À chacun son tour, il faut attendre son tour. » Et c'est cette idée de répétition qu'on retrouve dans l’expression à tour de rôle ! Pourquoi ce mot ? C’est un petit peu mystérieux. Il vient de tourner, et correspond souvent à une idée de répétition parce que quand on tourne sur soi, on revient au point de départ, et il n’y a plus qu’à recommencer.

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo Ministère de la culture 2022

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias